Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 20:55

 

 

La route de la soie, la plus longue route commerciale terrestre de l'Antiquité (environ 8 000 kms) partait de Changan (l'actuelle  Xi'an) en Chine, capitale des empereurs Han,  jusqu'à Antioche en Syrie médiévale ou  à Tyr (dans l'actuel Liban) en passant notamment par le Turkestan chinois et le nord de la Perse.

Du Moyen Orient à l'Europe, la route prenait la mer, à travers la Méditerranée

 (Xi'an, Xinjiang, Kirghizstan, Tadjikistan, Ouzbékistan, Turkménistan, Iran, Irak, Syrie, Turquie, Europe)

La mise en place des itinéraires terrestres date du premier siècle avant J.C. Ils vont exister jusqu'au XV° s. environ.


rtsoie


La route est d'abord commerciale : son nom ( vient du XIX° s.) est du à son transport le plus précieux : la soie.

Mais tout le long de la "Route de la Soie", le commerce est intense car elle est parcourue par des caravanes qui transportent non seulement de la soie, mais également des épices, du thé, du papier, de la porcelaine...

A chaque oasis ou place forte, les cargaisons apportées par les caravanes s'échangent mais aucune des deux civilisations, l'occidentale comme l'orientale, ne sait exactement ce qu'il y a à l'autre bout de la route.

Peu font le voyage en entier car il dure 6 à 7 ans ! .....


caravane soieCaravane sur la route de la soie.

Cresques Abraham, détail de l'Atlas catalan, 1375

 

Elle joue aussi un rôle important dans la diffusion des croyances (à partir du 1er siècle après JC : le bouddhisme venu d'Inde), des idées et de la culture ; elle  sera utilisée notamment par les pèlerins (pérégrination de Bouddha)

 

Mais cette route est dangereuse, mal fréquentée, peu sûre à cause des pillards ...  les produits sont donc chers.

La célèbre route restera en usage jusqu'au milieu du Moyen Âge. Car les Européens cherchent une autre route ; ce sera la « route des épices » ou « route des parfums ».

 

L'apogée de la route de la soie correspond à celle de l'Empire Byzantin.

 

route soieLa route de la soie : lampas tissé au Japon vers 1865
Crédit : Musée Historique des Tissus de Lyon
 

 

Les itinéraires maritimes  se développent à partir du II ème siècle après JC et seront dominés par les Arabes jusqu'au IX ème siècle.

Sous les Tang au VII ème siècle et les Song au Xème siècle, l'Empire accueille également des commerçants venus par la mer.

Arabes, Turcs et Perses, musulmans, mais aussi juifs et chrétiens.

Il faut attendre le XIII ème siècle pour que les premières descriptions de la Chine parviennent en Occident, avec les souvenirs du vénitien Marco Polo (commerçant et fonctionnaire de l'empereur Kubilay Khan entre 1275 et 1292) et, cinquante ans plus tard, de la description minutieuse du voyageur arabe Ibn Battuta (que j'ai déjà évoqué ... ici).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires