Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 08:09

 

...

Si le pastel à la cire, créé pour donner aux artistes et aux étudiants des Beaux arts, un outil de création " immédiat", est une technique récente :

 

Les premières craies de cire sont produites par la société américaine Crayola en 1903, Sakura au Japon lance les premières " Cray-pas" en 1925 ;

dans les années 30, Talens propose sa craie Panda

Dans le même temps, Caran d'Ache commence dès 1965

le développement du Néopastel ( semble t'il sous la demande de Miro)


 

Il "descend" en ligne droite de la peinture à l'encaustique, qui est avec la peinture à tempéra ( à l'oeuf) l'une des plus anciennes techniques de peinture.

Utilisée dès l’Antiquité chez les Egyptiens pour la peinture des sarcophages et pour les peintures murales chez les Romains.


Les couleurs sont préparées avec des pigments dissous dans de la cire fondue et appliquées ensuite à l’aide de spatules ou de différents outils chauffés permettant de maintenir la cire liquide, le plus souvent sur un support en bois (support qui doit être aussi  maintenu à bonne température afin d’éviter le durcissement total des couches de cire).

C’est une technique lente et difficile.

 

Les plus beaux tableaux à l'encaustique ont été retrouvés à partir de 1888 au Fayoum en Egypte.

 Ce sont les plus anciens tableaux de chevalet.


Ces " portraits du Fayoum"  ( plus de 1 000 ont été découverts) datent des premiers siècles de notre ère ( du I° au IV° s.) ; ils étaient peints du vivant du modèle ( ils montrent donc la plupart du temps des personnes jeunes ), réalisés généralement à l'encaustique, quelquefois à tempera sur une planchette de bois (tilleul importé, figuier, cèdre, ou sycomore).

 Placés en correspondance avec la tête du mort, ils étaient glissés dans l'appareil de bandelettes ou plus rarement posés à côté de la momie.


Le peintre en plus de l'or, n'utilisait que quatre couleurs ; le noir, le rouge et deux ocres ; les pigments naturels étaient mélangés à chaud à de la cire d'abeille, avec de l'huile de lin ou de l'œuf et le mélange ainsi obtenu appliqué immédiatement sur de la toile de lin ou du bois. Les larges surfaces (fond et vêtements) étaient traitées à la brosse, et le visage était achevé à la spatule (Des spatules chauffées venaient à la fin du travail préciser les nuances et les dégradés).

 

  Portrait-du-Fayoum-Louvre-702x1024Portrait de femme

et une explication sur cet article bien fait ,

voir ici



Je vous laisse naviguer sur le net en admirant ces portraits qui au delà de la technique difficile avec laquelle ils sont réalisés, montre une vraie présence de ces visages tous différents, puisque donc très réalistes et si poétiques à la fois.

 

Mais ne croyez pas que la peinture à l'encaustique a dit son dernier mot!


Des artistes continuent de l'utiliser dans leurs créations.

" Allez faire un tour ", par exemple,

chez Igor Bitman

notamment sur ce site :

ici

mais sur d'autres galeries virtuelles aussi qui présentent

son travail à l'huile ... et à l'encaustique.


Admirez !


 

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 10:14

 

 

...

Le pastel à la cire (revoir) est réalisé en mélangeant à chaud des pigments et de la cire d’abeille vierge ( + des substances permettant la cohésion du mélange), façonné en bâtonnet cylindrique et enroulé dans une gaine de plastique.

Il est souvent donné aux enfants car il ne salit pas les mains, et est facile à utiliser ... même si très vite les enfants s'en détournent "parce qu'ils ne marchent pas !"


cire

 

Car il faut tout de même apprendre à bien connaitre et utiliser les pastels à la cire pour exploiter toutes leurs qualités et leurs différentes caractéristiques.

Des couleurs frottées, aux couleurs lavées ou grattées ... voire chauffées, il existe toute une panoplie de "savoir-faire" à exploiter.


En effet, les pastels à la cire:


- Ont des coloris brillants et résistants

- Ils prennent sur tous les matériaux, sans préparation de fond : papier, carton,toile… métal, verre, plastique… surfaces lisses ou rugueuses…

- Leur couleur est saturée, couvrante, « pleine », imperméable à l’eau ...

- Les couleurs peuvent se superposer.

- Leur structure empâtée n’a pas besoin d’être détrempée.

- Faciles à travailler, ils s’appliquent par frottement : la pression de la main fait qu’une fine couche de cire fond au contact du support et y adhère ainsi parfaitement.

- Leur forme en bâtonnet permet de travailler de la pointe ou à l’horizontale.

- Les doigts, une estompe ou un chiffon permettent d'estomper, mais il est très difficile d'effacer (il vaut mieux alors gratter la surface puis gommer avec une gomme plastique)

- Les pastels clairs sont plus tendres que les pastels foncés, car ils contiennent plus de pigments que de liant cireux. Pour réaliser le mélange de deux couleurs il faut donc poser les teintes claires sur les teintes foncées ; mais les teintes plus sombres (noir- bleu- marron) plus dures peuvent être posées sur les couches claires ; elles forment alors une couleur que l’on peut travailler par grattage.

 - La cire est hydrofuge (c’est à dire résistante à l’eau et se dilue dans l’essence de térébenthine)

- La chaleur rend la cire tendre et malléable.

- La surface colorée obtenue résiste aux frottements et...  pas besoin de fixatif, ni de vernis final. 

 

 

Pour rappel des différentes techniques :


un petit tableau,


tableauon clique dessus pour mieux le voir!

 

Et quelques réalisations !

 

Isabelle'Isabelle Pingon ( grattage)

et voir aussi ici.

 

Marie LauMarie Lau Telouk ( grattage)

 

2-copie-1Christine Lopez Rascol (cire chauffée)


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 16:32

 

 

... ont été les "outils" que je vous ai proposé de re(découvrir)

avec notre thème

" l'art est-il un jeu d'enfant ?".

 

Vous avez donc "ressorti vos trousses"

et retrouvé un plaisir certain à réutiliser ces outils

que nous associons aux dessins d'enfants

mais qui vous ont entrainé sur des chemins artistiques

que vous n'auriez pas soupçonnés.

 

Ce n'est pas la première fois bien sur que nous les utilisons :

je vous renvoie ainsi vers quelques articles ..

( Cliquez sur les noms suivants pour y accéder):

 

- la gouache

 

- les pastels à la cire  (et ici aussi)

 

- les pastels à l'huile

 

- Les crayons de couleur ( revoir les 4 articles)

 

 

Certains se sont pris au jeu pour cette technique de la peinture à l'encaustique dont je vous reparlerai sous peu ...

  Gilbert

 

Gilbert s'est ainsi découvert une belle vocation pour le fer à repasser !

 

 

 

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 08:01

 

 

...

Nous avons avancé dans notre (re)découverte des crayons de couleur comme outils de création artistique.

En vous promenant sur le net vous aurez le plaisir de faire la connaisance de quelques artistes qui les utilisent avec le plus grand art.

colored-pencil-portraitPortrait aux crayons de couleur - Lana Gloschat


J'ai eu le plaisir de mon coté de découvrir dans sa galerie à Prague une artiste, Marie Brozova, qui réalisait de grands formats de dessins oniriques tout en couleurs, dont voici les liens des sites:

http://www.the-colored-pencils.com/   ou   http://www.mariemab.com/

 

Comme je vous l'ai dit dans l'article précédent ( revoir ici), l'utilisation du crayon de couleur est peut-être plus "répandu" en dehors de l'Europe, n'hésitez pas donc à taper aussi "artists colored pencils ".


Ainsi vous trouverez d'autres artistes et d'autres sites , tels :


http://colouredpencilcanada.ca/fr/category/artists/


 http://www.cpsa.org/

 

http://www.artistsnetwork.com/art-blogs/the-artists-magazine-blog/celebrating-the-art-of-colored-pencil


http://www.sharonarts.org/works-in-colored-pencil.html

 

et tant d'autres ...

 

Où vous pourrez admirer de nombreux travaux de haute qualité.

 

 

Mais, le crayon de couleur a de multiples possiblités,

aussi vous pouvez l'utiliser autrement !

Voir ?

 

http://harryallen.info/?p=6333


http://urba-actu.blogspot.fr/2011/07/portraits-et-copeaux-de-crayon-de.html


Qu'en pensez- vous ?

 

 

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 08:27

 

...

 

Nous avons donc bien passé en revue les potentialités des crayons de couleur.

N'hésitez pas à relire et à travailler sous forme de petits exercices,

les caractéristiques de cet "outil" :

 

(re) voir :

les crayons de couleur 1 ;

les crayons de couleur 2 ;

les crayons de couleur 3

 

La technique du crayon de couleur a du mal à obtenir ses lettres de noblesse en France. Depuis toujours, elle est associée au dessin et, comme le crayon graphite et le fusain, elle semble ne pouvoir trouver crédit au-delà des simples esquisses et prises de notes.

L'apparition de nouveaux types de crayons aquarellables, de "tout en mines" , des solubles à la térébenthine, ..... n'a pas vraiment fait évoluer la situation.

 

Si, à juste titre les artistes se méfiaient autrefois du crayon de couleur, trop altérable à la lumière, cette prudence n'est plus de mise aujourd'hui : les fabricants produisent des crayons aux couleurs résistantes grâce à des pigments de qualité. La plupart des marques indiquent même leur degré de résistance à la lumière et il est facile de disposer d'une panoplie de crayons de bonne, voire de très bonne qualité.


Alors pourquoi cette prudence ou cette méconnaissance ?

Poids des traditions, spécificité française ?


Il est vrai qu'en France et même en Europe nous sommes encore retenus pour certaines conceptions qui nous viennent du passé : " il existerait des techniques "nobles", avec en tête la peinture à l'huile , devant d'autres techniques qui le sont moins..."

Même l'aquarelle et le pastel ( même si avec le temps, ils ont acquis un statut meilleur que dans les siècles passés) subissent toujours une dépréciation, surtout à cause de leur support : le papier.


Le crayon de couleur semble souffrir d'une même injustice.

A vous de le "sortir de vos trousses" et de montrer qu'il peut vous aider à réaliser des oeuvres tout autant qu'avec les autres techniques que vous avez l'habitude d'utiliser.

...

 


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 07:07

 

 

...

Vous avez acquis les notions de base et vous possédez le bon matériel.

Re ( voir)

ici

Alors au travail pour quelques exercices...

 

 

Le mélange des couleurs

Les crayons de couleur étant semi transparents, une couleur appliquée sur une autre en crée une troisième, selon le phénomène de l'addition optique que nous avons abordée avec la technique du glacis ( relire ?).

 

Jaune et bleu

Ainsi, par exemple, du bleu sur du jaune donne un vert plus subtil, plus vif et plus intense que la couleur plate que vous obtenez avec un crayon vert. De plus, il est possible de faire varier ce vert en contrôlant la quantité de bleu ou de jaune que vous appliquez. Vous pouvez aussi le modifier en ajoutant quelques touches de brun ou d'une autre couleur.


 

Faites ensuite d'autres essais : rouge et bleu ... jaune et rouge, rouge et vert....

 

rouge et bleu

rouge et vert

 

 

 

Eclaircir et assombrir avec les crayons de couleur :

 

- Pour éclaircir, le blanc ne vous sera d'aucune aide ( il permet simplement d'homogénéiser les mélanges).

Pour des couleurs claires, pensez donc tout simplement à exercer peu de pression sur votre crayon et à espacer les hachures.


assombrissement


- Les couleurs assombries le seront, comme dans tout travail avec la couleur :

                           * en vous servant d'un gris coloré

                           * ou en utilisant la complémentaire

Pour un effet plus intense ne craignez pas d'alterner les couches.

 

 

Le bon " coup" de crayon, les astuces :

 

  • - Le crayon est un travail de patience, mais il présente l'avantage d'offrir le graphisme et la couleur en même temps. 

  •  On favorise l'esthétique du dessin en variant la longueur des traits. Il est possible de redessiner certains contours avec un crayon plus sec pour donner de la fermeté à l'ensemble et éviter ainsi que le dessin ne soit trop "dansant". 

  • - Le crayon de couleur est une technique de superposition d'où l'intérêt d'avoir près de soi une feuille de brouillon sur laquelle on fait des essais de mélanges.


  • - La première couche est très importante : sa tonalité ressort toujours à la surface ou sous les autres couleurs.

  • - Pour créer une homogénéité, fondre les traits les uns dans les autres en les superposant : posez d'abord le ton que vous voulez dominant, puis posez la deuxième couleur qu’il atténuera en douceur.( Tenez compte des différences de dureté des couleurs dont nous avons déjà parlé)
  • - Au crayon, évitez d'appuyer sur la mine : d'une part la couleur s'efface difficilement, d'autre part un trait trop profond brille et enfin, la couleur de la seconde couche ne prend pas si on a appliqué trop fortement la première. 

  • - Donnez de la matière en travaillant par petits traits ou par croisement : ne coloriez pas en rond parce qu'on ne contrôle pas les effets ainsi obtenus, et le papier est trop vite saturé ce qui gêne ou empêche les superpositions.

  • ...
  • - A vous de découvrir d'autres astuces ... et de nous les faire partager ...

 

  •  

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 07:48

 

 

 

...

Après avoir testé les crayons de couleur et observé leur différence de dureté,

(re) voir ici

 

Quelques notions de base sont nécessaires  :


 

Le bon papier

Le choix du papier détermine le résultat final du dessin.

Soyez attentifs sur ce point.

Le papier fort, avec un léger mordant, est le plus couramment utilisé. Plus le grain est grossier, plus le papier supporte les couches de couleurs. 

Les surfaces trop lisses ne conviennent pas pour le travail au crayon de couleur, à l'exception des dessins à traits fermes. 

Les papiers granuleux très texturés (les papiers faits à la main et les papiers pour l'aquarelle ) donnent également des dessins a l'aspect granuleux et des effets de matière. Il faut les utiliser pour un travail " libre ", mais pas pour un travail minutieux ou avec des couches uniformes de couleur. 

Des papiers teintés, légèrement texturés ( ex :  comme le Canson et le Fabriano) sont parfaits et offrent une gamme large de couleurs et de nuances.

 

Le geste : " les hachures " :

 

Il est important, comme pour un travail avec un crayon graphite de colorier en formant des hachures puis des contre hachures qui vont venir se fondre tout à fait naturellement au fur et à mesure du travail. 

Attention à ne pas appuyer trop fort lors d'un premier passage pour ne pas saturer le papier trop vite ; effectuez une pression de plus en plus forte au fur et à mesure du travail 

Attention à ne pas saturer trop vite car un papier saturé trop vite ne voudra alors plus recevoir d'autres couches colorées pour des nuances ultérieures… ça patine !

 

La pression du crayon :


D'une pression légère à forte en passant par une pression moyenne, les nuances du dessin dépendent de la pression exercée sur le crayon.

Une forte pression donne un ton saturé, une pression moyenne un ton moyen, une pression légère, un ton plus clair.


saturation

  • Utilisez la pointe et aiguisez votre crayon pour les lignes fines.

  • Pour les lignes plus douces et les traits de crayon épais, travaillez avec le côté de la mine ( que vous dégagez alors avec votre cutter ou votre "couteau grattoir" .. pour les plus " professionnels" d'entre vous !)

  • ...
Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 07:52

 

 

... Avec ce thème actuel,

" l'art est -il un jeu d'enfant",

nous essayons de retrouver le plaisir de (re) travailler

avec des crayons de couleur,

des pastels à la cire,

des feutres ,

de la gouache ...

toutes, des techniques que nous associons à l'enfance.

 

Mais ces outils, pratiques parce qu'assez immédiats au niveau de leur utilisation, n'ont pas été inventés pour les enfants. Ce sont de vrais outils de création que de nombreux artistes utilisent.

Les enfants en ont " hérité" car ils sont " simples" à utiliser : pas de liants ou de médiums compliqués nécessaires , pas besoin de pinceaux, de spatules ou autres outils " de pose"... ils ne sont pas trop salissants ...

et çà les parents préfèrent !

Mais même s'ils sont " simples " à utiliser, il est nécessaire d'avoir quelques explications pour apprendre tout de même à s'en servir au mieux.

 

 

Ainsi si vous n'avez pas utilisé de crayons de couleur depuis l'école,

offrez - leur une seconde chance.

Vous allez être surpris par les résultats que vous pourrez obtenir avec une quelques crayons de couleur et quelques bases  techniques.


Les crayons de couleur sont faciles à utiliser, bon marché et il n'y a pas besoin de beaucoup de matériel pour commencer.

Il est possible d' acheter des crayons de couleur par grandes boites de 72, mais il n'est réellement utile que d'en avoir un lot de 12 pour obtenir une grande gamme de couleurs.

Il faut les choisir de qualité, avec une "parure" solide et une mine bien centrée. La couleur doit apparaitre rapidement et uniformément, sans effet sablonneux ni crissement.

Munissez vous aussi bien sûr d'un cutter (ou d'un taille crayon) et d'une gomme pour estomper et effacer.

Il existe toute une gamme de crayons avec des qualités et des prix différents selon leur composition mais dans l'ensemble des crayons même bon marché conviennent tout à fait.

 

On travaille proprement, ils ne se salissent pas facilement, ne prennent pas de place et sont facilement transportables.


La mine des crayons est composée d'argile et de pigments,

le tout lié par de la cire.

Selon la quantité de cire qu'ils contiennent, ils sont plus ou moins tendres

et donc plus ou moins durs.


Plus il y a de cire, plus le crayon est dur.

Moins il y a de cire, plus le crayon est tendre.


  • Avec un crayon tendre, la couleur glisse facilement, régulièrement et remplit bien les surfaces.

  • Avec un crayon dur, la couleur est appliquée assez légèrement; il est utilisé pour les lignes plus fines.

 

Avant de commencer notre cours de " coloriage" proprement dit,

faites quelques essais

et observez...

Lesquels sont tendres, lesquels sont durs ?

Ceci dans une même gamme de crayons...

 

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 14:14

 

...

 

Qu'est ce que c'est ?


Le « glacis » est une couche appliquée très transparente sur une couche opaque et sèche ( ou avec un tour de main plus expérimenté sur une couche semi-sèche).


Il se superpose comme «  un filtre de couleur ».


De ce fait, la deuxième couche doit être étalée légèrement sur la première avec une couleur réalisée avec des pigments transparents et si possible à l'aide d'un médium pour glacis.


Le glacis est connu depuis longtemps des maitres de la peinture à l'huile.

C'est le processus même de la peinture à l'huile et qui en fait sa richesse.

 Il est désormais possible de faire de même avec la peinture acrylique.

 (avec un + : la peinture acrylique sèche vite : on obtient les mêmes résultats qu'avec la peinture à l'huile avec très peu d'attente entre chaque opération)

 

glacis1

 

Son rôle:

 

Les glacis ont 3 rôles principaux :


-  Ils sont employés pour accentuer l'effet de transparence d'une couleur donnée et renforcer ainsi sa tonalité. Pour cela on applique sur une couleur, une couleur très fine et transparente de la même nuance.


- L'effet inverse : atténuer ou diminuer l'éclat d'une nuance se réalise aussi par glaçage, c'est ainsi que l'on crée ou que l'on renforce une ombre ou une couleur assombrie. Autrefois, on ne parlait pas de "glacis", on disait que l'on " enfonçait " les ombres.


- Enfin, le troisième rôle du glacis est " d'accorder" un tableau dans une même tonalité en glaçant l'ensemble du tableau avec une couleur transparente, créant ainsi une unité, chaude ou froide, selon la couleur choisie.

 

Le glacis donne une profondeur et une subtilité

qu'il est difficile d'obtenir avec d'autres moyens.

 

Nous abordons en ce moment le glacis lors de notre atelier technique :

" Peinture à l'huile".

Si çà vous dit d'essayer !


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 10:23

 

 

...

Nous avons reporté le dessin,


20130924 190446

et passé le 1° jus...

 

Nous continuons cette semaine avec la première étape d'un travail à l'huile.


Mais avant de donner le premier coup de pinceau,

Observez de près ces beaux raisins ...


20130924 181011'

du jardin de chez Francine

( merci Francine ! )

...

et ceux peints par un certain Caravage

que nous " avons croisé " la semaine dernière.


20130924 160110'

 

Ceci afin de mieux préciser les couleurs que nous allons utiliser.

 


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article