Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 07:05

Pour dessiner la bouche, dessinez d'abord la ligne séparant les lèvres, puis le contour des deux lèvres par un trait léger, car la mise en place se fera par le travail des ombres.Evitez en effet de trop cerner la bouche ( comme l'oeil du reste)... c'est  un vrai travail de modelés qui va la rendre la plus réaliste possible.

Pensez que la lèvre supérieure est toujours plus ombrée que la lèvre inférieure qui accroche plus la lumière.

N'oubliez pas la partie ombrée sous la lèvre inférieure qui " annonce" le menton.

bouche-copie-1 bouche2Une bouche suit le contour de la machoîre ( pour mieux le comprendre, imaginez la sur un cylindre)

Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 08:32

 

...

Pour Evelyne en particulier... et pour vous tous en général!


C'est une technique utilisée depuis la nuit des temps... qui nous vient des Egyptiens qui l'utilisaient pour reporter leurs dessins pour leurs fresques murales.

C'est une technique qui sert à reporter, à agrandir ou au contraire à diminuer un modèle précédemment réalisé.

Dürer mettait lui-même ses modèles derrière un "écran" quadrillé et le reportait sur sa table à dessin elle-même quadrillée.

Pour ce qui nous intéresse aujourd'hui: à savoir reproduire le portrait : commencez par quadriller la surface de votre modèle ( pour ne pas l'abîmer vous pouvez le faire sur un calque) avec des carreaux assez petits ( de l'ordre de 1 cm de côté conviendra pour la taille des modèles que vous utilisez)

 Sachez que plus votre carreau est petit plus vous pourrez être juste dans la reproduction de détails!

Quadrillez ensuite votre support à peindre soit d'une taille identique si vous faîtes un modèle exactement à la même échelle, soit en agrandissant ( ou en diminuant,  ce qui est plus rare !) selon la taille de votre support ( deux fois, trois fois plus grand... carreaux de 2 ou de 3 cm de côté) et dessinez dans chaque carreau le trait correspondant observé sur le modèle.

Soyez méticuleux dans le report des traits...comptez bien les carreaux... ne vous trompez pas... on a vite fait d'en sauter un!

C'est un travail assez long, mais qui vous permettra de dessiner juste... et si en dessinant à main levée vous avez du mal à percevoir des erreurs éventuelles, c'est une méthode qui vous permettra de vérifier.

Attention : pas de carreaux dessinés au graphite sous les couches de peinture à l'huile ou acrylique: fusain seulement!!!


Repost 0
2 décembre 2006 6 02 /12 /décembre /2006 07:38

Pour dessiner un portrait, évaluez bien la structure et la position de la tête.

Commencez par placer la forme générale, un ovale en forme d'oeuf... la pointe vers le bas ... occupez bien l'espace du support ; je vous conseille de travailler d'abord sur une feuille de dessin.

Placez  l'axe de symétrie du visage ( qui passe par le haut du front, le milieu du nez puis le menton).

L'axe des yeux se trouve au milieu de cet axe ( et perpendiculaire à lui) ... avec deux yeux de part et d'autre... avec la place d'un 3° au centre.

A la moitié de la distance "axe des yeux- bas du visage", un autre axe parallèle à ce dernier vous situe la limite inférieure du nez ( dans sa partie supérieure il prend naissance entre les deux yeux) et sa largeur = distance du coin interne d'un oeil au coin interne de l'autre oeil= mesure d'un oeil.

La bouche se trouve posée sur un axe situé à mi-distance: limite inférieure du nez- bas du visage( axe parallèle aussi à l'axe des yeux.

Les sourcils sont dessinés au-dessus des yeux, le cou prend naissance au niveau des oreilles( attention aux trop petits cous!) et les oreilles sont assez longues : la partie supérieure correspond à l'axe des yeux et la partie inférieure à celui de la limite inférieure du nez....

Les cheveux ... sur le crâne et non au-dessus!

J'espère que les explications sont assez claires... j'essaie de vous mettre le shéma dès que possible sur le blog!!!

Repost 0
10 octobre 2006 2 10 /10 /octobre /2006 19:38

 

...

La perspective : de "perspectiva"  en latin , "voir à travers":  Art, technique  de la représentation en deux dimensions, sur une surface plane, des objets en trois dimensions tels qu'ils apparaissent vus à une certaine distance et dans une position donnée ( définition du dictionnaire)


Tout est dit.

 

Retenir que par rapport à celui qui dessine :

 

- Toutes les lignes qui sont verticales dans la réalité , sont verticales sur le dessin

- Toutes les lignes qui sont horizontales dans la réalité, sont horizontales sur le dessin

- Les lignes qui sont parallèles dans la réalité, dans le sens de la profondeur, semblent converger ( si elles sont prolongées) en un point, que l'on nomme le point de fuite

- Le point de fuite se situe sur une ligne horizontale que l'on nomme ligne d'horizon

- La ligne d'horizon est la ligne des yeux


( Point de fuite et ligne d'horizon sont des conventions qui permettront ensuite de dessiner juste)

Repost 0
26 septembre 2006 2 26 /09 /septembre /2006 08:46

La perspective chinoise est avant tout  symbolique; chaque élément du tableau conduit à un autre élément et ainsi de suite, tout comme l'artiste et le spectateur sont reliés à tout ce qui est passé et à venir.

Toutefois, la notion d'espace et de profondeur est régie par certains critères: l'artiste "change constamment de place"; dans un seul tableau il adoptera différents points de vues pour contempler l'image complète de son sujet.

Mais toute chose doit conserver ses proportions réelles: aucun être humain ne peut être plus grand qu'une montagne ! il doit donc être plus petit sur le tableau.Les personnages et les batiments ont la même taille quelque soit leur place, la brume qui s'élève entre les maisons suffit à suggérer la perspective et à différencier les plans.

Au V° siècle, Zong Bing ("Introduction à la peinture de paysage") écrit qu'une montagne de 7,5 cm sur le papier correspond à un sommet de 2 100 m. et une touche de pinceau correspond à 160 km.

Repost 0