Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 08:09

 

 

...

  fer2Anne-Marie et Myriam en pleine création ! ...


Non, vous ne rêvez pas,

Nous sommes bien en cours de peinture !

En atelier " pastel" : revoir ici

Avec une façon bien particulière certes de peindre,

mais nous avons ainsi "revisité" l'art du repassage.

Vous êtes intrigués ?

...

A la rentrée, promis ,

je vous dévoilerai tous les secrets de cet art bien particulier !

 


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 07:13

 

 

...

  Durant ces deux derniers mois, nous avons pénétré les secrets du pastel.

 

Pastels secs,

Pastels à l'huile,

Pastels à la cire,

...

 

Nous avons hachuré, estompé, fusionné, gratté ... chauffé...

et découvert leurs particularités et leurs possibilités multiples.

 

Nous " avons fait nos gammes" sur un bel oignon,


20130514 181436Pastel sec

 

puis nous sommes passés à la réalisation de portraits,


yeux" les yeux de Lina"  - Pastel sec - Ch Lopez Rascol

 


11"Jo"- Pastel à l'huile - Ch. Lopez rascol

 

 

avant d'arriver à des productions plus libres ,

dont nous " tairons" le procédé de réalisation.


" Secret" oblige !


1 

"Ode à la vie" - Pastel à la cire

Ch Lopez Rascol

 


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 09:10

 

 

...

Pour mieux vous entraîner !

 

Aplat:


" Un aplat"ou "à-plat" est une surface de couleur uniforme de nuance et d'intensité égale. Il s'oppose au modelé (qui permet de donner l'impression de volume et donc de relief) 

Il s'effectue facilement avec des peintures "crémeuses" : gouache, acrylique ou huile...

Pour l'aquarelle, jouez avec l'eau !


aplat

 

Attention toutefois à "travailler le geste" !

 

  • Surtout pas de coups de pinceaux trop longs dans le sens vertical ou horizontal.

  • Faites pour cela des coups de pinceaux courts, en décrivant des sortes de petits "X" ou de petits "8" que vous fondrez avant le séchage dans un mouvement d'estompe.

  •  Blaireautez !!!

     

    ( Définition : « blaireauter » (peinture) : s'attacher, à l'aide d'un blaireau, à faire disparaître toutes les traces de coup de pinceau.)



    pinceau à blaireauter

  • Pinceaux à blaireauter

 

  • Pour des aplats parfaits, n'hésitez pas à en mettre plusieurs couches !

 

Quelques petits "trucs" en plus ? 

 

  • Diluez légèrement s'il le faut,votre peinture, pour obtenir une consistance crémeuse, onctueuse, homogène.

  • Ce sera plus facile à réaliser en mélangeant aussi un tout petit peu de blanc à la couleur, surtout avec les pigments transparents avec lesquels on a du mal à faire uniforme, car …

  • Tous les pigments ne sont pas " égaux" devant l'aplat … les opaques sont plus facile à unifier.


A vous de tester !



 

 

Dégradé :

 

Ce terme désigne le passage de façon progressive d'une couleur vers le blanc,... mais il s'emploie aussi pour désigner le passage d'une couleur vers une autre.

 

Ce qui permet la réalisation du

 

Modelé :

 

qui permet d'introduire le relief , le volume sur votre travail.


drapé''

 

 

Et pour cela comme pour l'aplat :

 

 

Attention toutefois à "travailler le geste" !

 

  • Surtout pas de coups de pinceaux trop longs dans le sens vertical ou horizontal.

  • Faites pour cela des coups de pinceaux courts, en décrivant des sortes de petits "X" ou de petits "8" que vous fondrez avant le séchage dans un mouvement d'estompe ...

  • Et blaireautez encore et encore !!!

  •  

  • Pour des dégradés parfaits, n'hésitez pas à en mettre plusieurs couches !!!

  • Pour cela, il faut s'exercer, mais attention, n'"écrasez" pas la peinture.

  • En effet, que ce soit en aquarelle, en acrylique, en huile, ... le "tour de main" est peu différent, mais dans tous les cas :

  • - posez d'abord vos couleurs sur le papier ou la toile

  • - en ne les posant pas trop sèches pour les couleurs à l'eau,  car vous ne pourrez alors pas en faire grand chose

  • - pour les autres, mettez assez de matière pour la même raison,

  • - ensuite ne venez pas écraser avec votre pinceau ce que vous avez posé pour le "tirer" ailleurs ... ayez le geste qui accompagne pour fondre les coups de pinceau le plus possible...

  • - Ayez  toujours deux pinceaux à la main, l'un pour la couleur, l'autre pour accompagner et estomper...

        et toujours


Quelques petits "trucs" en plus ? 


         - Diluez légèrement s'il le faut,votre peinture, pour obtenir une consistance     crémeuse, onctueuse, homogène, avec le diluant adéquat.

  • Ce sera plus facile à réaliser en mélangeant aussi un tout petit peu de blanc à la couleur, surtout avec les pigments transparents avec lesquels on a du mal à faire uniforme …
  • et il existe aussi du « blanc transparent »
  • qui peut s'appeler aussi « blanc à nuancer » chez certains fabricants …
  •  un vrai bonheur à modelés ...

 

 


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 07:53

 

Vous vous souvenez surement qu'il y a quelques jours,

à l'atelier,les plus jeunes commençaient à voir le monde

" en 3 D"

avec ces "ours de papier" :

revoir ? ... ici

 

Photo0580'Photo0581'

 

Cette fois, rifloirs et autres papiers de verre les ont amenés à s'initier à un nouvel art pour eux : celui de la sculpture.

 

Photo0593'

Ainsi sont nés à partir de blocs de stéatite, de beaux animaux stylisés : ours, grenouilles, marmottes ...

 

Photo0590'Photo0599' modifié-1

 

 

De futurs " Michel ange" ...

je vous le dis ....!!!


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 18:13

 

DSCN0019 modifié-1'

 

..." nous a accompagné" ces derniers mois.

 

DSCN5640''

Depuis le mois de janvier,

plusieurs d'entre vous se sont initiés

à la technique et aux méthodes si diverses et particulières

de la peinture et de la teinture sur la soie,

lors de l'atelier technique du mardi en fin d'après midi.

 

DSCN0104 copie modifié-1

Après quelques exercices et l'acquisition des techniques de base,

de belles réalisations ont vu le jour ...

 

DSCN0257 copie modifié-1

mais surprise !

vous aurez sûrement l'occasion d'en découvrir lors de notre prochaine exposition

 

DSCN1963' modifié-1

vernissage le lundi 14 mai ...

mais nous en reparlerons.

 

DSCN1758' modifié-2

 

quelques "détails" de réalisations pour aiguiser votre curiosité

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 07:42

 

 

Shibori ...

ce mot ne vous dit rien ? ...

et pourtant je suis sûre que vous avez succombé

il y a quelques années

à cette mode qui consistait

à tordre, à nouer, à ficeler jeans et tee shirts ...

puis à les tremper soit dans de l'eau de javel,

soit dans de la teinture

et réaliser ainsi ces fameux vêtements " baba cool" 

selon cette technique très répandue du "tie" and "dye"

...

ça y est ! ...

çà vous rappelle quelque chose ?

 

blog-indigo-shibori-9-patch

http://shiborigirl.wordpress.com/2008/02/13/indigo-shibori-nine-patch/

 

Savez vous que vos réalisations

ou autres essais " plus ou moins réussis"

( il y a prescription, on peut le dire maintenant ),

sont empruntés à une technique ancestrale japonaise

de teinture à réserve par ligature sur tissu,

le shibori, 絞り染め

( connue donc aussi sous les termes de tie and dye,

de chiné à la branche ou de renoué)

 

Cette technique regroupe plusieurs méthodes de teinture des tissus avec un motif formé par couture, pliage, torsion, compression... car il y a un nombre infini de manières le réaliser : on peut lier, agrafer, plier, tordre, comprimer, coudre le tissu pour shibori.

La méthode utilisée, l'est pour atteindre un certain graphisme, un certain motif, mais dépend aussi du type de tissu utilisé ( soie, coton ...) et de ses caractéristiques.


3 indigo shibori

  http://theardentthread.wordpress.com/2008/09/15/three-examples-of-indigo-shibori/

 

Mais comme une image vaut mieux qu'un long discours :

une petite vidéo

pour tout savoir et comprendre

( même si vous ne comprenez pas bien l'anglais

et que vous coupez le son,

vous comprendrez tout de même !)

 

 

 

et vite la suite !!!!

 

bon on essaie quand ? ...

Myriam tu es partante pour parfaire l'Art textile ?

 

 

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 08:02

 

 

En prenant la route de la soie , il est difficile de ne pas l'évoquer !

 

La soie nous vient de Chine !


Outre une étoffe, celle-ci devient un support de peinture bien avant l'invention du papier ; la peinture sur soie remonte au moins au III° s. avant J.C.

Support solide, la soie réagit bien aux couleurs et permet des  effets spéciaux.

 

Au départ, elle est surtout utilisée pour la peinture de personnages, et le dessin est d'abord esquissé à l'encre avant de poser la couleur.

Le tableau réalisé est alors suspendu pour exposer les deux côtés, comme une bannière (la soie est transparente !)

Puis les artistes essayèrent de peindre sur l'envers du tissu mais cette opération modifiant les couleurs et améliorant la texture, ils se servirent de ces nouvelles possibilités en collant un fond sur l'envers, et le tableau devint rouleau.

Depuis les techniques ont peu évolué.


La peinture sur soie connut son apogée sous les Song, lorsqu'un procédé d'apprêt de la soie fait d'alun et de colle fut mis au point en donnant ainsi une surface lisse, idéale pour des coups de pinceau très fins et la technique de peinture formelle.

Il est possible en effet de peindre dans le style xieyi sur la soie mais le style gong lui convient mieux ( le style xie se développera davantage sur le papier ... à voir et à revoir bientôt! )

 

L'un des plus grands noms de l'histoire de la peinture sur soie est l'empereur Zhao Zhe, qui se tourna vers les arts, délaissant d'ailleurs les devoirs de sa charge.


soie705'Détail d'un tableau de Zhao Zhe


Il constitua la Collection Impériale de peintures ( soit plusieurs milliers de tableaux) et dirigea l'Académie des Arts.

Il fit venir des peintres reconnus, choisis par concours , instaura de nouvelles méthodes d'études, en insistant sur les croquis préalables, l'observation des plantes ou des animaux, et améliora les conditions de travail des artistes.

 

 

soie708

Quatre femmes foulent la soie dans un baquet

(Peinture sur soie. Début du XIIe siècle, Museum of Fine Arts, Boston)


Il inventa aussi son propre style calligraphique, le slim golden.


... Mais ses négligences sur le plan politique laissèrent la porte ouverte aux envahisseurs mongols qui le firent prisonnier.


La cour des Song s'installa alors à Hangzhou où une nouvelle académie fut fondée : l'école des Song du Nord, réputée pour ses couleurs vives et brillantes, la précision de chaque pétale de fleur ou de chaque plume d'oiseau, dans une forme d'expression décorative.



soie709

   Dames et jeunes filles préparant la soie

(copie du tableau de l'empereur Zhao Zhe de Cai Xiaoli)

 

Les Mongols, envahisseurs de la Chine, rapportèrent en Russie cette idée de décorer les étoffes avec une technique dérivée de celle du cloisonnement des émaux.

Puis ce furent les russes blancs et autres habitants de l’ Europe de l’ Est au début du XX° siècle qui apportèrent en Europe de l'Ouest, ce savoir faire millénaire,  la technique du dessin serti.

Les immigrants russes fondèrent plusieurs ateliers à Paris, à Lyon ... et présentèrent leurs réalisations aux grands noms de la haute couture, qui tel que Paul Poiret (et bien d’autres) les sollicitèrent afin d’élaborer quelques uns de leurs plus beaux modèles.

 

Le succès fut total et durant les Années Folles ce fut une floraison d’ateliers de peinture sur soie utilisant la gutta, rivalisant d’imagination, s’inspirant du courant artistique Art Déco.

Ainsi les belles de l'époque portèrent robes fluides, foulards et étoles aériennes peints à la main.

  paul poiret

La mode selon Paul Poiret

 

Peu d’ateliers survécurent après la Deuxième Guerre Mondiale ; toutefois de grandes maisons continuèrent à fonctionner jusqu’en 1970.

Les nouveaux clients, notamment à Lyon venaient d’Amérique ou des Émirats du Golfe.

La gutta, colorée de poudre d’or ou de poussière de diamant décorait des mousselines, ou des crêpes de Chine pour habiller les « filles des Émirats » ou les « stars d'Hollywood » .


Après les années 70 les grands ateliers fermèrent, seuls quelques artisans et artistes continuèrent ...

 

La peinture sur soie devint alors un loisir créatif pour tout un chacun ...



 



Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 07:46

 

Avec ces petites matriochkas ou tout autre sujet  de l'art traditionnel russe, nous sommes amenés à peindre ces jours ci avec de belles couleurs vives très souvent posées en " aplat".

C'est donc l'occasion de faire un peu de révision.

"Qu'est ce qu'un aplat ... en peinture ? "

...

" Un aplat" ou "à-plat" est une surface de couleur uniforme de nuance et d'intensité égale.

L'aplat s'oppose au modelé (qui permet de donner l'impression de volume et donc de relief)

 

Il s'effectue facilement avec des peintures "crémeuses" : gouache, acrylique ou huile.

 

j

 

Attention toutefois à "travailller le geste" :


- Surtout pas de coups de pinceaux trop longs dans le sens vertical ou horizontal.

- Faites pour cela des coups de pinceaux courts, en décrivant des sortes de petits "X" ou de petits "8" que vous fondrez avant le séchage dans un mouvement d'estompe.

- Pour des aplats parfaits, n'hésitez pas à en mettre plusieurs couches !!!

 

r

 

Quelques petits "trucs" en plus ? 


- Diluez légèrement s'il le faut,votre peinture, pour obtenir une consistance crémeuse, onctueuse, homogène.
- Ce sera plus facile à réaliser en mélangeant aussi un tout petit peu de blanc à la couleur.

- Tous les pigments ne sont pas " égaux" devant l'aplat, certains de part leurs propriétés plus ou moins couvrantes vont vous donner plus ou moins de mal...

A vous de tester !

 

bvi

 

Et avec l'aquarelle ?


Plutôt que d'utiliser le mot "aplat", je parlerai ici de "lavis uniforme " ...

et là vous avez déjà eu toute l'explication

et les exercices à faire ou à refaire

   ici !!


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 21:56

 

 

... pour compléter les " dix commandements " 

(voir ici),

quelques petits conseils en plus !

 

 

Clair sur foncé : évitez les couleurs claires au début du dessin, elles pourraient gêner la pose de couleurs plus claires, ce qui donnerait des tableaux à l’aspect délavé ; donc dans un premier temps, travaillez les tons sombres et moyens.


-  Si une zone semble perdre en intensité par accumulation ou par fusion trop appuyée des pastels, "ravivez" votre travail avec des hachures larges de pastels de couleur plus claire ou plus foncée.

 

-  Si une couleur vous semble trop vive, pensez alors à des hachures larges avec une couleur complémentaire (par exemple, un rouge sera adouci par des hachures vertes).

 

-  Passez les coups de pastel toujours dans «  le sens du poil » ; c’est à dire si vos tableaux vous paraissent "plats", c’est que vos coups de pastel sont trop "droits" (verticaux ou horizontaux) ; ayez une touche qui suit le contour des masses.

 

-  Le manque d’ "expressivité" est du à la présence de coups de pastel trop uniformes par leur longueur et leur orientation. Utilisez une touche spontanée, légère, libre et variée.

 

-  Quand un tableau manque de profondeur, c’est que la touche y est aussi sûrement trop uniforme ; rehaussez vos premiers plans par des traits plus nets et énergiques, et par des touches plus brèves et moins accusées pour les plans plus éloignés.

De même, accentuez le centre d’intérêt de votre travail par des touches nettes et vigoureuses, ce qui mettra en valeur les zones voisines moins soutenues.

       

 

....

 

Si vous avez encore "quelques petits problèmes à régler",

n'hésitez pas à me le faire savoir ...

je pense qu'il y a toujours une solution ;)

 

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 22:26

 

  Le papier joue un rôle très important dans un travail au pastel sec, car il conditionne pour beaucoup le style de travail que vous allez effectuer.


Le papier a un grain ;) .... et il faut faire avec ... cela veut dire que vous devez choisir votre papier en fonction de vos goûts mais aussi en fonction du sujet.

Pour arrêter son choix, il faut d'abord essayer diverses textures ... 

 

Tout d'abord, il faut un papier suffisamment grenu pour que la couleur puisse adhérer.

Les papiers sans acide sont les plus durables, ne se détériorent pas, ne se décolorent pas et les couleurs ne se modifient pas au cours du temps.

Il existe une large gamme de papier de toutes les couleurs, disponibles dans le commerce ; mais il est aussi possible de travailler sur du papier de verre (000) ou du papier aquarelle, que l’on peut teinter avec n’importe quelle couleur soluble à l’eau ( avec du thé ou du café aussi) ; il est possible de donner des effets de texture avec du gesso ou de la peinture acrylique.

 

Quelques exemples de papier :


- le papier mi-teintes Canson, a deux côtés différents dont un avec un effet "nid d'abeille", les deux peuvent être utilisés ; très résistant, il se prête au travail appuyé. 

- le papier Ingres a des lignes parallèles serrées et un effet tacheté, avec une gamme de couleurs des neutres aux sombres. 

- le papier aquarelle grain fin peut se teinter facilement avec des aquarelles, de l’acrylique ou un lavis de pastel sec.

- le pastel card, avec sa couche  "abrasive" permet les travaux de caractère.

 - le papier velours convient à un travail où les dégradés sont importants.

- les papiers recyclés ou d'emballage, genre kraft (faire un test auparavant) sont intéressants pour les croquis.


Pour "mieux" choisir :


- Si vous ne voulez pas utiliser de fixatif, préférez un papier à grain fort, car il a une meilleure adhérence.

- Si vous travaillez énergiquement, pensez au Pastelcard.

- Si vous n’avez pas d’autre support, le papier d’emballage fera l’affaire (attention car il est rarement sans acide, donc utilisable surtout pour les croquis)


Papier blanc ou de couleur ?


- Le choix du papier se fait souvent dans un jeu de couleurs qui complètent celui du sujet, mais il est possible d’opter pour des contrastes plus forts ; exemple : un fond ocre ou jaune  pour un paysage de neige (ou rouge-orangé pour une marine); en laissant apparaître des petites zones du fond, les couleurs du tableau seront mises en valeur une fois celui-ci achevé.

- Si la couleur du papier ne vous convient pas, utilisez un lavis à l’aquarelle ou à l’acrylique (pour celui-ci attention à ne pas le faire trop épais, il deviendrait trop lisse) : tendez d’abord la feuille pour éviter les déformations.

- L’application de gesso ou de modeling paste sur un papier aquarelle, posé avec une brosse, donne du mouvement et de l’énergie en transparaissant à travers les couches de pastel.

- Le lavis sec permet aussi de préparer des fonds ; grattez un bâton de pastel avec la lame d’un cutter, puis étalez cette poussière de couleur avec un chiffon ou du coton,... il est possible de jouer avec les couleurs. 

- Il est possible de teinter le papier aquarelle en le frottant avec des feuilles de thé mouillé (comme les artistes chinois) ou avec du café ou un sachet de thé humide.

- Il arrive que les valeurs foncées soient difficiles à travailler, il est possible de poser au début du travail les couleurs foncées avec de l’encre ou de l’acrylique diluée.


 ... vous avez d'autres idées ?... expérimentez et faites les nous partager ....

 

 

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article