Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 08:31

 

...

Les artistes de la Renaissance avaient "ré-inventés" à la suite de l'Antiquité les lois de la perspective qui leur permettaient de peindre et de dessiner de façon réaliste.
Le tableau est alors une continuité de notre monde réel à 3 dimensions.
Les artistes ont rivalisé de savoir faire et de virtuosité afin de nous faire "entrer" dans ces trompe l'oeil picturaux.

S'intéresser et accentuer la présence de la lumière , et donc de l'ombre (ou vice versa), c'est aussi accentuer et préciser cette notion de réalité.
Tel le
yin et le yang, le noir et le blanc ... ils sont complémentaitres et se rendent "existants" l'un l'autre.
Cette présence immatérielle dans la réalité "vraie" devient pour le peintre une surface importante à prendre en compte au niveau pictural.

C'est Le Caravage
(1573 -1610) qui révolutionne la peinture en éclairant la scène à la manière d'un projecteur.
Les scènes essentielles se détachent brutalement sur le fond sombre.
Ce "combat" mystérieux ou dramatique entre la lumière et l'ombre, "le caravagisme" enrichira pour longtemps la peinture européenne.


Repost 0
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 07:26
... qui présentera les réalisations qui ont été faites avant les vacances de Noël,
c'est à dire sur "Vincent Van Gogh".
Le vernissage aura lieu le 02 février,
mais pensez à me donner le titre , les dimensions et la technique
de ce que vous allez exposer,
avant le samedi 24 janvier.
Merci d'y penser!

Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Expo l'Ocre Bleu
commenter cet article
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 06:34
Pour les cours de dessin particulièrement ( mais chacun peut s'y adonner aussi...), je vous ai rajouté en ligne quelques reproductions des dessins de Michel Ange que nous travaillerons mardi et jeudi (album photo-colonne de droite- "dessins de Michel Ange".


Si déjà vous pouvez choisir votre "préféré" et l'imprimer nous pourrons ainsi rentrer dans le vif du sujet rapidement
(Pour cela cliquez sur l'image pour l'agrandir, et avant de l'imprimer , enregistrez la dans l'un de vos dossier,car si vous l'imprimez de suite, elle peut être trop grande et alors vous ne récupérerez qu'une partie du dessin).

Je vous rappelle que je vous ai proposé de dessiner avec des craies sanguines.
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Dessin
commenter cet article
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 05:55

 

 

... Le travail du modelé "doux" dans une teinte monochrome (un bleu grisé ou un brun légèrement noirci)  va vous permettre de mieux étudier la part des ombres et la part de la lumière, c'est à dire les les valeurs tonales.

Ce travail de "grisaille" sera posé en premier et sera recouvert ensuite de la valeur colorée.




Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 07:22
Vous avez du mal à trouver de la documentation pour ce nouveau sujet ... Le Baroque;
Aussi je mettrai en ligne le plus de documents possibles que je  scannerai.

Je commence avec quelques marbres de Michel Ange , puis j'enrichirai l'album au fur et à mesure.
Si vous avez de bonnes reproductions , bien scannées vous aussi... n'hésitez pas à mes les envoyer par mail, je les rajouterai.
Faites porter votre choix sur les tableaux de peintres de l'époque Baroque, en lien avec la musique ou les instruments de musique, si possible.
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans A faire
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 07:21

 

 

... Nous en sommes toujours à travailler la technique du modelé " doux", c'est à dire de réussir à faire un dégradé d'une valeur vers une autre sans coup de pinceaux apparents... tout en douceur!


Pour cela, il faut s'exercer, mais attention, n'écrasez pas la peinture.
En effet, que ce soit en aquarelle, en acrylique, en huile, ...le "tour de main" est un peu différent, mais dans tous les cas :
- posez d'abord vos couleurs sur le papier ou la toile
               -  en ne les posant pas trop sèches pour les couleurs à l'eau,  car vous ne pourrez alors pas en faire grand chose
               -  pour les autres, mettez assez de matière pour la même raison,

- ensuite ne venez pas écraser avec votre pinceau ce que vous avez posé pour le "tirer" ailleurs ... ayez le geste qui accompagne pour fondre les coups de pinceau le plus possible...

Ayez  toujours deux pinceaux à la main,
l'un pour la couleur l'autre pour accompagner...
Une petite démo en cours ?
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 22:18
Quand le travail sur les tonalités sera terminé, nous passerons au travail du clair obscur.

Toutes les reproductions de peintres de ce genre seront les bienvenues pour les jours et semaines qui viennent.
Le Caravage, Rembrandt, Rubens entre autres... mais il y en a plein d'autres dans cette période Baroque.




Vous voulez quelques noms, il n'y a que l'embarras du choix :

Des Hollandais :Rembrandt,  Hals, Ruisdael, Vermeer, Steen ...      
Des Espagnols : Ribalta, Ribera, Zurbaran,Velasquez, Cano, Murillo, Valdes Léal, Le Greco...
Des Flamands : Rubens,Van Dyck, Jordaens,Brueghel l'Ancien, Snyders, Teniers le Jeune ...
Des Français :  De Beaugrand, Poussin, Bosse, Rigaud ...
Des Italiens : Le Caravage, Guernico, Carracci (Annibale, Agostino et Lodovico) , Gentileschi (Orazio et Artemisia) ...
Des Lorrains : Claude Lorrain , Georges de la Tour ...

Le jeu de la semaine... en trouver d'autres ?...   
Repost 0
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 07:32
... ou plus connu sous le nom de Michel Ange (1475- 1564) fut sculpteur, architecte, peintre, et poète.
Cet artiste fut souvent qualifié de "divin" autant par ses contemporains que par la postérité.


Portrait de Michel Ange par Daniele da Volterra

Il se disait avant tout sculpteur car il tenait cet art au-dessus de tous les autres.
Amené à peindre tout de même, il va pendant près de 10 ans consacrer sa vie à ce travail de titan qu'est la décoration de la chapelle Sixtine à Rome; il travaillera au plafond de 1508 à 1521, et ... de 1535 à 1541 (à plus de 60 ans) au mur du Jugement dernier.
Dans ses peintures, Michel Ange s'attache à rendre les volumes et les formes qu'il modèle dans la pierre.

C'est un travail harassant, hors du commun que peindre ces fresques.
"Mon ventre pointe vers mon menton, ma barbe se rebrousse vers le ciel, on crâne s'appuie sur mon dos,le pinceau, en s'égouttant sur mon visage, y a fait un carrelage bariolé... Ma peau s'allonge par-devant et se ratatine par derrière"
 
Toute sa vie fut consacré à son travail, un travail très souvent "pénible" harassant, qui lui a "torturé" le corps à l'image de sa vie elle-meme; il a  souvent accumulé difficultés, contraintes, ... dans sa vie, dans ses rapports avec les autres, en lui-même!
L'un de ces derniers vers :
" Ni peindre ni sculpter ne pourront plus apaiser mon âme"

Il me serait difficile en quelques lignes de rendre hommage à cet artiste et à énumérer ne serait-ce qu'une partie de ses oeuvres !
Je vous conseille donc de lire quelques biographies pour rencontrer cet homme au talent "écrasant".
Vous pouvez aussi vous rendre sur Wikipédia ou l'article est bien concis et précis.






Repost 0
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 06:49

Juste avant la période "Baroque", à la fin de la Renaissance, s'intercale la période du "Maniérisme".


En art, le "maniérisme" apparaît toujours lorsqu'un style est sur le déclin.

C'est exactement la si­tuation dans laquelle se trou­vait la peinture à la fin de la Renaissance.

En revenant aux sources de l'art de l'Antiquité, notamment avec la représentation réaliste du corps humain, la Renais­sance constituait un renouveau libérateur après la longue pé­riode gothique.

Mais par la suite, lorsque l'inspiration de la Re­naissance a commencé à s'épuiser, les artistes ont cher­ché de nouvelles possibilités d'évolution.

Ils voulaient aller au-delà du naturel inspiré de l'Antiquité en modifiant la nature au moyen de l'art.

Au sens strict, le terme de «maniérisme», dérivé de l'ita­lien maniera, désigne un style artistique pratiqué en Europe un siècle durant, entre 1520 et 1620.  

La com­position et les formes limpides qui caractérisaient la peinture de la Renaissance se font alors plus complexes, en réaction au classicisme: le maniérisme est né.

Telles les œuvres du Parmigiano, de Pontormo et de Bronzino.



"La Visitation" de Pontormo

 


Les artistes de la Renaissance avaient perfectionné l'illusion de la profondeur spatiale grâce à la découverte des lois de la perspective.

Les maniéristes jouent sur cette profondeur, qu'ils rendent imprécise ou qu'ils déforment, soit en l'exa­gérant, soit en l'abolissant.


Les personnages aux volumes ac­centués, presque sculpturaux, sont  étirés, pré­sentés dans des postures bizarrement contournées et artificielles, tout en dégageant une singulière fascination sen­suelle, voire érotique.

Ces caractéristiques se retrouvent dans les oeuvres de l'école de Fontaine­bleau, en France.

A l'opposé de cette tendance sensualiste, Le Greco, en Espagne,créent des personnages démesurément allongés,tordus dans des poses extravagantes; ils sont ici 'dévorés' par un feu in­térieur : ce ne sont plus des corps mais de pures manifes­tations de l'esprit.

Cette ten­dance à la désincarnation est particulièrement sensible dans les portraits des peintres maniéristes.

Le portrait maniériste révèle les profondeurs de l'être mieux que ne pourrait le faire toute analyse psychologique.


Dans cette veine "maniériste" on trouve en Allemagne, Holbein ; à la cour pragoise de Rodolphe II,  Spranger, Von Aachen et Joseph Heintz.; en  Hollande, l'école de Haarlem avec Lucas de Leyde, Jan Gossaert et Maerten van Heemskerck, artistes qui peignaient à la «manière romaine», autrement dit dans le style maniériste.


Le maniérisme, style de transition  entre l'art de la Renaissance et le baroque, s'épuise peu après  le début du XVIIe siècle, après avoir rayonné de l'Italie sur l'Europe entière.

Les historiens et critiques d'art du XXe siècle ont révélé l'importance du maniérisme, qu'ils avaient jusqu'alors considéré du point de vue de la Renaissance, et par conséquent négligé et taxé d'art décadent.

 

Repost 0
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 08:35
Cette immobilité forcée nous permet tout de même d'observer de magnifiques paysages "en noir et blanc"...



Ce n'est pas la première fois que la nature se met " en quatre" pour "coller" à notre actualité artistique et cette fois  technique



Quoi de mieux pour percevoir ces nuances de gris... je vous l'avais dit depuis le début de la semaine:
oubliez la couleur ne considérez que la tonalité.




Quoi de mieux que ces modèles grandeur nature ,à observer ... par la fenêtre!


Bonne journée ... au chaud!
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans News
commenter cet article