Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 08:06
Si vous passez à l'angle de la Canebière et de la rue de Rome, vous nous verrez "en vitrine" à l'Espace Culture.

Depuis lundi et pour tout le mois de février, deux affiches, l'une donnant sur la rue, l'autre sur l'intérieur marquent nos 10 ans d'atelier.
Passez ... pour le plaisir de se voir " en grand"!
L'expo... la vitrine, nous commençons fort l'année.

























Et pour le moment , nous en sommes à 4 évènements réalisés sur les 10 envisagés...
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans News
commenter cet article
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 05:55
...pour venir partager un moment ensemble.
Les tournesols et autres soleils de Vincent repris par vos talents nous ont réchauffés.
Le buffet coloré a fait le reste.
Merci à tous et toutes.




J'ai commencé à mettre un album photo, mais je vais essayer de prendre les tableaux dans leur intégralité.
Si vous l'avez fait vous pouvez me les transmettre,ou si vous avez des photos du vernissage, je les rajouterai.
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Expo l'Ocre Bleu
commenter cet article
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 08:38
La musique baroque  va nous accompagner pour quelques semaines.
Pourquoi ne pas aller au concert?


L’ensemble "Baroques graffiti" nous convie
à son prochain concert

avec Sharman PLESNER (violon),
Agustina MEROÑO (viole de gambe),
Jean-Christophe DELEFORGE (violone) et
Jean-Paul SERRA (clavecin) :

 

 

« Opéra maçonnique | transcriptions »

« la flûte enchantée » de W.A. MOZART &

 « Zoroastre » de J.-Ph. RAMEAU

 


 

à MARSEILLE

Vendredi 6 février à 20h30

Bastide de la Magalone

(245 bis bd Michelet)


 

Si vous êtes intéressés par cette soirée,

faites le moi savoir (pas trop tard) ...

J'avertirai Sylvie Y. qui nous a fait part de ce concert...

A partir de 10, nous bénéficions d'un tarif réduit de 12 €

 

Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans News
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 06:27
Nous avons peint cette semaine au rythme de la musique de Vivaldi.
Pour vous accompagner ce week end , quelques morceaux
pour ne pas rompre le charme et vous laisser "imprégner"
 pour "soutenir" vos créations... baroques.













Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans A écouter
commenter cet article
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 06:08
Je vous ai demandé de chercher des documents,
des photos pour la suite de notre période baroque.

Pour vous aider...
une petite liste d'instruments baroques :



 
Le luth
Connu dès le VIIe siècle dans les pays arabes, présent en Espagne à partir du XIIIe siècle, le luth jouit d'une grande faveur en Italie, puis dans l'Europe entière tout au long de la Renaissance et presque jusqu'à la fin du Baroque.

La mandorle
Le luth avait une sonorité incomparable mais était difficile à accorder. Aussi les amateurs lui préféraient souvent des instruments plus faciles, telle la mandorle...

Le théorbe, le luth théorbé et le colachon
Le théorbe aurait pour inventeur un célèbre joueur de luth, attaché au service des Médicis, Antonio Bardi, dit Il Bardella.

La mandoline
Instrument à cordes pincées, plus proche sans doute de la mandorle que du luth. Elle apparut à la fin de la Renaissance mais ce n'est qu'au XVIIIe siècle, que son usage se généralisa en Italie d'abord, puis en France.

La guitare et le cistre
La guitare connut une véritable vogue au XVIIe et, surtout, au XVIIIe siècle. Ses origines sont mal connues,elle n'apparaît de façon certaine dans la musique occidentale qu'au XIIIe siècle.

La harpe
Présente depuis la plus haute Antiquité, elle a connu des fortunes diverses à l'époque baroque.

La lyre
Suivant le récit mythologique, elle serait due à l'invention d'Hermès...

Les violes

Le violon
L' un des aspects majeurs de l'évolution des goûts au XVIIIe siècle est l'accès progressif du violon à la musique savante. Issu des vièles médiévales, le violon est un instrument complexe...

Les instruments à clavier
Ils ont connu un succès croissant tout au long de l'Age baroque.

L'orgue
Connu depuis la plus haute Antiquité, l'orgue n'a jamais souffert de défaveur. son nom ne signifie-t-il pas l'instrument?

Le clavecin
La vogue du clavecin ne fera que s'amplifier tout au long de la période baroque. L'instrument est d'une remarquable élégance de forme, semblable à une grande aile d'oiseau très effilée.

L'épinette
Instrument à cordes pincées et à clavier comme le clavecin, l'épinette s'en distingue cependant par sa forme et par la disposition des cordes et des chevalets.

Le clavicorde, le tympanon et la vielle à roue
Le clavicorde, que l'on peut considérer comme l'ancêtre du piano, avait déjà bénéficié de notables améliorations depuis le XVIe siècle. La touche était prolongée par un tige de bois munie d'une fiche métallique...

Les instruments à vent
La Renaissance avait connu un exceptionnel essor d'instruments à vent, favorisé par le début d'une évolution dramatique de la musique instrumentale. Le besoin croissant de produire des sons de plus en plus graves se solda par l'apparition d'instruments de grandes dimensions, difficilement maniables du point de vue de la technique du jeu.

Bombarde, flûte et basson
Le développement unique des aérophones en bois fut favorisé par les tentatives de différenciation des timbres des instruments et surtout, par l'invention des clefs qui permirent de vaincre la difficulté née de la nécessité de boucher les trous les plus éloignés.

Du cornet à bouquin aux cuivres
Issu du Moyen Age, le cornet à bouquin, blanc et droit ou légèrement recourbé en faucille et recouvert de cuir noir, fut employé tout au long de la Renaissance et de la période baroque, puisqu'il figure encore dans l'orchestre de Gluck.

La trompette
Taillé à l'origine dans une corne animale, cet instrument a existé chez presque tous les peuples depuis la plus haute Antiquité.
 
La cornemuse et la musette
Instrument de musique pastoral, caractérisé par son réservoir d'air fait d'une peau dans laquelle sont fixés plusieurs tuyaux sonores résonnant à l'aide d'anches ;la cornemuse se distingue de la musette par sa taille plus grande et par son principe d'admission de l'air.

Les instruments à percussion
Du tambourin à la timbale
....

Y en aura t'il assez ?
Repost 0
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 07:27
L'atelier pastel nous permet en ce moment de travailler les effets  de dégradés et de modelés à des fins réalistes.
Je vous invite à découvrir le tableau le plus connu de Jean Etienne Liotard ( 1702- 1789),
La Belle chocolatière (1743)


C'est bien en effet un pastel, dessiné avec une extrême précision qui tient presque du trompe l'oeil.


Jean Etienne Liotard, peintre suisse était orienté vers un réalisme d'origine hollandaise, peut-être influencé par Vermeer.


D'autres pastellistes à suivre et admirer, surtout des portraitistes: Rosalba Carriera, Maurice Quentin de la Tour, Jean-Baptiste Perroneau...
Repost 0
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 08:15
Nous savons ce que nous allons exposer et je pense que tout est prêt ..
n'oubliez pas le système d'accroche...

Pour le buffet, ce sera un buffet "Van gogh" of course,
...c'est à dire ..?

Et bien, qu'est-ce qu'il aimait manger ou boire?

....
Non , ce n'est peut-être pas une bonne piste, les graines de tournesol...

Mais nous pouvons faire un buffet "couleurs",

Ou nous lancer dans des spécialités hollandaises, parisiennes, ou provençales...
des endroits où il a peint et vécu

Des gâteaux ou des plats reproduisant ses tableaux... pas mal !

Prendre le thème des tournesols dans la présentation...

Penser à le couleur jaune...

Bref, à vous de créer ...
La soirée sera de toute façon colorée!
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Expo l'Ocre Bleu
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 06:51



L’ASSOCIATION L’OCRE BLEU

Vous invite à découvrir le travail
 
De « l’ATELIER CREATION »

 
« Vincent,encore et toujours…»
D
u 02 au 21 février 2009

Vernissage Lundi 02 février 2009 à partir de 18h30
A la Maison de quartier du Redon
361, Boulevard du Redon 13009 Marseille
Renseignements :
04 91 26 75 08 - 06 73 98 20 64


Cette invitation vous
est destinée bien sûr, mais faites la circuler pour inviter parents et amis!
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Expo l'Ocre Bleu
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 12:35
Travaillez  les valeurs tonales en premier avec une harmonie de gris comme précédemment évoqué .


Puis une fois cette étape sèche, posez les couleurs en transparence.


Elles vont recouvrir les ombres qui ainsi vont se placer et apparaître tout à fait naturellement



Cette technique s'utilise lorsque le dessin est précis et quand les ombres et la lumière ont une place importante.
Et ceci avec toutes les techniques de peinture : aquarelle, acrylique, huile....
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 06:21
Chez Rembrandt 1606 - 1669, l'utilisation de la lumière est différente.
La source lumineuse semble venir de plusieurs côtés à la fois, comme dans une scène de théâtre, comme autant de projecteurs qui éclaireraient la scène.
Mais ne cherchez pas ces sources de lumière...
C'est chez lui autre chose qu'un simple phénomène naturel dont on identifie la source.
Ici,la lumière devient plus mystérieuse, diffuse, dorée, surnaturelle; elle semble rayonner des personnages eux-mêmes se répandant pour venir jusqu'à nous ainsi qu'une chaleur.
Dans l'obscurité, tout est irradiation, tout est foyer.
Le mystère de la lumière chez Rembrandt est une signification métaphysique et mystique, qui permet de découvrir au-delà de l'obscurité croissante, une autre lumière, dont la source n'est plus physique, une lumière qui vient de l'âme, âme des hommes ou âme divine.




Georges de la Tour (1593- 1652) est très inspiré par les disciples du Caravage au départ et va s'imposer comme un maître des contrastes de lumière dans les scènes où l'essentiel se réduit à des expressions de visages et à des attitudes de corps.
Dans ces tableaux de "scènes nocturnes" domine une seule source de lumière , celle de la flamme d'une bougie plus ou moins diffractée par les doigts d'une main; elle éclaire les visages d'une sérénité, d'une gravité,ou d'une douceur bouleversante, exprimant les mystères de l'être dans un style proche de l'art moderne.



Repost 0