Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 11:24
Le stage est terminé...
L'inspiration était au rendez vous ...
.
Les couleurs d'automne étaient dans toutes les têtes,
les idées de réalisation aussi....

Restait à concrétiser !

Il a fallu,
dessiner, et peindre,

découper et "brûler",

coller et coudre,














effranger,
apposer....

et tant d'autres manipulations à découvrir et à utiliser.

Je trouve que pour un travail de découverte et un temps court , les réalisations assurent !




A vous de les découvrir
Voir l'album photo - stage automne,
même si tout n'est pas terminé;
il reste à coller ,
à étuver,
à coudre .....

Pour la prochaine expo ...
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Stages
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 07:35
Après une première matinée, nous allons entrer au coeur du travail de ce stage d'Art Textile.
Peindre sur de nouveaux matériaux et avec de nouveaux matériaux peut paraître déstabilisant au départ.
Mais cela doit nous inciter à "élargir" notre "palette créative" !

Le tissu est  un matériau qui présente des surface de qualités diverses ( mat, brillant, rugueux...), la peinture " accroche" de façon différente.De plus le tissu est "malléable" ...il nous est  est possible alors de nous en servir autrement que comme une surface plane.

Volontairement, j'ai joué la carte "nature" pour ce stage et je vous propose de travailler avec du lin, du coton, du jute, de la soie... des matières naturelles !

L'exposition à la Maison de l'artisanat nous a permis de mieux diriger notre pensée, même si je vous l'ai dit , je vous pousse  plus vers des créations picturales, que de créations " couture" ou  "broderie".


 Ina Georgeta Statescu - Photo © Fabrice ABUAF
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Stages
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 07:29
...  de stage !
Il s'annonce très créatif et  j'espère que les participants ( je devrais dire les participantes) vont être en pleine forme et fourmiller d'idées !
Je suis toujours très "chargée"pour les divers cours et ateliers... mais cette fois, j'espère pouvoir tout rentrer dans le coffre de ma voiture.
Pour vous faire une idée... voici mon pense - bête qui me suit depuis quelques jours!


Si j'oublie quelque chose, j'espère que vous ne m'en voudrez pas trop!
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Stages
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 08:10
Il y a eu 98 votes ( bravo!)
Voir ici pour les résultats en détail ...

Et votre choix s'est porté en premier pour l'aquarelle n° 2,
c'est celle d' Huguette

et en 2° sur celle de Myriam, la n° 7.



Pour les plus jeunes, Marion remporte vos suffrages avec la n° 11



Bravo à tous et à toutes...
Et particulièrement à Matthias aussi qui était le plus jeune participant.


Une surprise vous attendra donc lors de notre prochaine exposition ....
Dans l'article présentant les oeuvres, ici,j'ai remis les prénoms des auteurs des différentes réalisations ...
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Jeux
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 07:09


Peu connue du grand public, Blanche Odin est une artiste incomparable qui va faire de l'aquarelle, avec ses recherches colorées dans l'humide, un art majeur et affirme ainsi sa vraie dimension d'artiste.

La peinture fut la passion de son existence ( y sacrifiant même sa vie privée)
En parallèle d'une époque qui assiste au tournant artistique de la fin du XIX° s , elle poursuit  ses recherches de la " vie de l'eau et des pigments", avec les fleurs comme thème de prédilection (même si elle peint sur le motif de superbes paysages )

Sa technique faîte de sédimentations, d'intensité et de rutilance des couleurs reste un vrai mystère.
Tout juste sait-on son goût pour les papier anglais et très lourds ( jusqu'à 640 g) qu'elle humidifie puis laisse sécher en surface avant de commencer à poser les couleurs qui ainsi se fondent en un moelleux caractéristique ( la face inférieure étant maintenue humide par des linges mouillées qu'elle dispose en dessous).



Blance Odin naît à Troyes en 1865 d'une mère, modiste.
Elle entre, enfant comme pensionnaire chez les Ursulines où elle découvre l'enluminure pour la couleur, et le dessin.
Dès 15 ans, elle remplit ses carnets de croquis et "rentre en peinture".
Elle débute avec des travaux de décoration sur porcelaine, des portraits sur commande sur ivoire, des planches botaniques.

Puis elle va explorer la technique de l'aquarelle, en se consacrant à sa recherche colorée dans l'humide en pionnière (même si elle connaît les noms de Turner et de Bonington qui les premiers faisaient largement diffuser l'eau sur la feuille)
Elle travaille les clair obscurs, ose les couleurs saturées et complémentaires, donne des effets de matière presqu'opaques, loin des teintes fades habituelles pour cette technique à l'époque.

Elle utilise toutes les ressources de l'aquarelle de façon comparable à celles de la peinture à l'huile qu'elle connaît bien aussi.

Elle se rapproche des artistes féminines de son temps, comme de Madelaine Lemaire, et bien que son statut de femme lui interdise l'accès aux Beaux Arts, elle ouvre un atelier (rue du Vieux Colombier à Paris) dont la fréquentation dépasse ses espérances.
L'enseignement stimule l'intensité de sa démarche artistique.
Elle s'installe en 1934 à Bagnères de Bigorre ( ville thermale qui a attiré nombre de visiteurs illustres  tels Henri IV, Napoléon, Montaigne, Lamartine, Georges Sand ...)
où elle restera jusqu'à sa mort en 1957.

Ses deux ateliers lui assurent "renommée et subsistance".
Elle reçoit plusieurs récompenses et honneurs et sera en 1949, élévée au grade de chevalier de la légion d'honneur.

Elle
accompagne son oeuvre peint d'écrits poétiques.

Un temps "oubliée", elle est désormais d'une modernité qui lui vaut l'admiration actuelle de toute une nouvelle génération d'aquarellistes .
Repost 0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 09:09
...
L'aquarelle est une technique exigeante qui demande un peu d'organisation
avant de commencer à peindre.


Disposez votre matériel :

le papier devant vous bien sûr, puis vos couleurs, les deux pots d'eau, un morceau de papier identique à celui sur lequel vous êtes en train de travailler pour faire des essais et des chiffons propres.

Installez tout ceci  à votre droite ... pour les droitiers, à gauche ... pour les gauchers.


La feuille doit se tenir plus ou moins inclinée selon la nature du papier :

un papier lisse demandera moins d'inclinaison qu'un papier grenu par exemple.

L'angle idéal dépend de la qualité du papier et de la technique utilisée.

Attention aux coulures pour les techniques les plus humides ;

sinon pour un travail en couches superposées, l'inclinaison n'est pas déterminante.

Les chevalets pour aquarelle se présentent avec des tablettes inclinables.


Pour  les feuilles en bloc de papiers pré- encollés,

il n'y a pas de problèmes car celui-ci fait office

de planche de travail ;

Pour les feuilles isolées, prévoyez de fixer votre feuille

sur une planchette en bois ou un châssis.


 

Selon la méthode d'aquarelle utilisée, la feuille sera fixée

de façon différente sur son support :

Pour les techniques à sec, par couches successives et superposées,

les feuilles peuvent simplement être attachées à l'aide de pinces à dessin.

- Pour les techniques humides, si le papier est très épais,

il ne demandera pas de préparation avant son utilisation ;

sinon pour les autres, il est utile de le fixer

sur une planche de bois bien propre, bien lisse,

de dimension légèrement supérieure

à la feuille avec du ruban kraft gommé.

Il existe aussi des chevalets avec des tablettes inclinables.


Pour un meilleur travail, il est nécessaire de fixer le papier la veille à la planche de bois, en le fixant dans son allongement maximum.

En séchant, le papier se tend au fur et à mesure.

Ainsi il ne réagira plus aussi fort au moment de peindre.

C'est un moment important qui va conditionner la suite et la réussite du travail.


Il y a plusieurs manières de préparer le papier :

 le plus simple est de fixer la feuille à la planche avec du papier gommé.

Pour cela:

- humidifiez la feuille

- vous pouvez éliminer le trop plein d'eau en la posant quelques instants

sur un buvard ou une serviette éponge.

- découpez alors 4 bandes de papier kraft gommé plus longues que les 4 côtés de la feuille, et faîtes les adhérer à la fois sur les bords de la feuille et sur la planche, après les avoir humectés.

- laissez sécher.

 

 

Il est aussi possible de tremper le papier dans l'eau,

puis quand il est détrempé,

le tenir par un angle afin d'enlever l'excédent d'eau,

le placer alors sur la planche de travail,

puis le fixer comme précédemment.

Ne vous inquiétez pas si le papier gondole légèrement.


Si on préfère attacher les quatre coins de la feuille avec des punaises,

on empêche tout travail normal du papier quand il est humide.

Cela peut le faire plisser ;

dans ce cas, de temps en temps il est utile de déplacer les punaises.


Mais aussi il est possible aussi de tendre le papier sur un châssis,

il faut alors l'humidifier des deux côtés et le fixer avec de la colle ou des agrafes.

Le papier se tend alors comme une peau de tambour

ce qui le rend très agréable à travailler ;

Un châssis à clés permet de le retendre au cours du travail.

 

 

 

Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Aquarelle
commenter cet article
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 06:46

 

 

...

L'Aquarelle est une technique qui permet de concrétiser ses idées personnelles avec beaucoup de spontanéité. La couleur allongée à l'eau s'applique transparente sur le papier, c'est à dire que celui-ci réapparaît toujours à travers la couleur et donne " la lumière".

 

Cette transparence est une qualité précieuse mais peut être aussi source de difficultés techniques.

La véritable technique de l'aquarelle telle que les Chinois et les artistes anglais la pratiquent, reste la plus difficile, car il est exclu de couvrir les couleurs l'une par l'autre ainsi que de les effacer complètement.


L'aquarelle demande donc un croquis juste et l'emplacement de tous les détails doit être préservé.

Comme nous l'avons déjà vu, il faut peu de matériel, il est donc peu encombrant. La peinture peut être interrompue à tout moment et reprise de même.

C'est donc une bonne introduction à la peinture à l'huile; beaucoup de peintres s'en servent pour des avants projets ou des études, mais elle est aussi un art à part entière.

 

Pour l'Aquarelle on utilise indifféremment les mots de "dessin" ou "peinture".

Le "dessin" s'effectue avec un pinceau et de la couleur en traçant les contours du sujet alors que la "peinture" emploie de vastes zones de couleurs.

Les artistes utilisent en grande partie les deux méthodes mélangeant la ligne et la valeur.

En débutant il est utile d'ébaucher légèrement le dessin avec un  crayon de dureté moyenne ( mais attention à son usage excessif!)

Le plaisir est que la couleur définisse elle-même la forme des objets.

C'est cette sorte "d'improvisation" qui fait que l'aquarelle passe pour une technique difficile.


En fait, il vaut mieux faire abstraction du préjugé qui consiste à penser qu'il n'y aurait qu'une bonne manière de travailler et que tout écart trahirait la technique.

En effet les aquarelles parmi les plus réputées sont celles de Turner qui utilisait une immense variété de procédés : par exemple il travaillait avec de la peinture opaque qu'il laissait librement couler sur toute la surface du travail puis il étendait la couleur avec ses doigts ou par endroit reprenait avec son ongle …

 

L'esquisse se trace avec un crayon, un fusain, mais aussi une plume, un marqueur à feutre, ou directement au pinceau dans un ton neutre plus léger que celui de la composition.

Il est également possible de la réaliser avec des crayons de couleur, le "rouge brique" étant recommandé.

Le papier aquarelle est assez grenu et absorbe donc un peu le fusain, ce qui peut salir la feuille, mais certains l'utilisent en le dissolvant dans la couleur humide ce qui donne des effets spéciaux dans le grain du papier.


Il faut éviter de gommer car alors la couleur réagirait de façon différente à cet endroit du papier. Ou alors le faire en utilisant une gomme douce comme la "gomme mie de pain" que l'on utilise non en frottant mais en appuyant légèrement sur le trait à enlever : les pigments sont alors récupérés par cette gomme légèrement « collante ».

 

Si le dessin est compliqué, réalisez- le  avant sur un autre papier et décalquez-le.

De toute façon le travail préparatoire est très utile et doit être tracé à grands traits.

Exercez- vous en traçant avec un crayon puis avec un pinceau.

 

 

Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Aquarelle
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 07:48
Merci à Chantal G et Nathalie V. pour m'avoir fait parvenir des photos qui ont enrichi mon "maigre stock".
Si vous en avez encore ... n'hésitez pas, je les rajouterai...
A découvrir dans l'album photo ( colonne de droite du blog): "expo cinéma"


Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Expo l'Ocre Bleu
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 09:34
La belle exposition de la Maison de l'Artisanat à Marseille me donne envie de vous proposer un stage avec une technique que nous avons quelquefois évoquée.
C'est  l'occasion ...

Je vous propose de découvrir
de nouveaux supports et de nouvelles sensations...

Tissus et peintures.... teintures  ....soies, cotons, lins... tissus colorés.....textures...
Nous jouerons avec les  matières, les formes et les couleurs.
Le fil conducteur sera '" Couleurs d'automne"


Déroulement du stage :

Mardi 27 octobre :
9h 30 - 12 h Maison de quartier du Redon.
Découverte des matériaux et choix du sujet à réaliser (je vous proposerai quelques modèles)
l'après midi : visite de l'expo à la Maison de l'Artisanat

Mercredi 28 octobre :
9h30 - 18 h : Maison de quartier du Redon - Réalisations
Nous pouvons manger sur place.

Le stage se déroulera sur 2 jours.
Le nombre de place est limité.
Le prix : 68 €


Pour prévoir le matériel et m'organiser, je vous demanderai de bien vouloir vous inscrire et confirmer votre inscription avant le 21 octobre.

Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Stages
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 23:45
Notre vernissage s'est très bien passé... je dirai presque  "comme d'habitude".
Bravo à tous et toutes.
J'avoue être un peu fatiguée pour vous mettre les photos en ligne ce soir;je le ferai dès mercredi.
De plus comme j'ai peu de photos (mes piles m'ont trahie)... Qui a des photos à me faire passer?
Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Expo l'Ocre Bleu
commenter cet article