Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 08:39

 

 

... de l'année, nous l'avons passé autour d'un repas de Noël

dont je vous envoie quelques images.

A déguster encore dans l'album photo :

" Repas de Noël".


Ce soir, soyez raisonnables !

Pas d'excès !

Et à l'an prochain....


P1020792

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans News
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 10:03

 

 

... J'espère que vous passez d'agréables fêtes de fin d'année!!!

Plus que 2 jours avant de basculer

en 2013...

 

et en Provence , on souhaite " un bon bout d'an " !

 

Pour ceux et celles qui l'ont déjà vu

Pour ceux et celles qui ne l'ont pas encore vu ...


Je ne peux m'empêcher de vous mettre un lien

pour (re)visionner le "délire" de Virginie et de William

dans cette vidéo qui date déjà d'un an !

Cliquez

ici

pour finir l'année dans la bonne humeur ...

 

Bon Bout d'an à tous et toutes,

Et" à l'an que ven" !!!

 

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans News
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 11:00

 

 

... Un  article dans "la Provence" ce matin ...

Nous avons bien démarré notre année 

" Marseille Culture 2013 "

 

z - 26novembre12

 

Notre prochain évènement 

le lundi 28 janvier 2013.

 

...

 

 

Je continue à rajouter vos oeuvres dans l'album photo ci-joint.

J'espère les mettre toutes avant la fin de la semaine .

( Pour la prochaine expo ... préparez déjà vos photos ,

ça ira plus vite !)


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Presse
commenter cet article
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 08:32

 

 

... " c'est pas beau! "

Vous savez que je préfère face à une oeuvre d'art que l'on dise :

" j'aime " ou " j'aime pas" ...

car avec ce lapidaire " c'est beau ! " mais surtout " c'est pas beau !"...

on ferme toute discussion ...


De plus, sur quels critères osons nous ce " beau- pas beau" ?...


Bref, c'est toute notre démarche créatrice actuelle qui nous oblige à nous interroger sur ce sens du beau et de son contraire.

Je vous ai évoqué quelques principes qui ont fondé notre approche du beau, ceci comme éléments fondateurs de notre art occidental.

Mais qu'en reste t'il ?

Quel est votre sens " subjectif" du beau ?

Et pourquoi ?

Un peu de réflexion pour une création

 

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Thèmes
commenter cet article
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 15:59

 

 

...

à Marseille !

Notre lien avec la Renaissance italienne n'est plus à faire

avec notre " David" devenu marseillais !


david marseille'

C'est à  Jules Cantini (1826- 1916) et à ses ateliers

(oui, oui, comme l'avenue Cantini ou comme le Musée Cantini !  )

( en savoir + : ici)

 

que l'on doit la célèbre réplique de la statue du David de Michel Ange

( relire)

placée depuis les annnées 50 ( depuis le 17 novembre 1951 semble t'il...)

au Rond Point de la plage du Prado,

au bout de la corniche et de l'Avenue du Prado.


Cette satue réalisée en marbre blanc de Carrare qui se détache sur le bleu du ciel et de la mer est devenue presqu'aussi populaire que Notre Dame de la Garde.

Et si en voiture, on n'a pas trop le temps de l'admirer, le " personnage" et le lieu font partie complètement de l'image de la ville.

Pratique pour situer le lieu ou se donner un rendez-vous , n'oubliez pas aussi d'admirer l'oeuvre en elle-même et d'aller plus près ... voir s'il existe des différences entre la copie et l'original !


Devenu l'emblème de Marseille

après avoir été créé pour être l'emblème de Florence ?

Je vous disais bien que nous sommes influencés par l'Italie de la Renaissance !


  


Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 08:23

 

...

Dans notre réflexion actuelle sur la beauté et le sens du "beau" qui depuis les Grecs et l'antiquité a régi l'art Occidental pendant des siècles ( voir les articles suivants sur l'influence des Grecs : 1, 2 et 3 )... nous avons fait une " halte" à l'époque de la Renaissance Italienne ... et lien avec Marseille oblige , nous nous devons de nous intéresser à la célèbre statue de Michel -Ange , le " David".



ma11.jpg

 

La Technique et quelques chiffres tout d'abord :

Michel-Ange réalise le David entre 1501 et 1504.

Il mesure 4,34 mètres de hauteur (5,14 mètres avec le socle)

 

Le bloc de marbre blanc de Carrare dans lequel Michel-Ange sculpte son David avait déjà été largement ébauché quelques années auparavant par d'autres sculpteurs, Duccio notamment, qui, voyant que "l’œuvre venait mal", avait finalement abandonné son projet, ce qui rendait la tâche de réaliser une statue complète dans ce bloc presque impossible.

Michel-Ange a su tirer parti de l'étroitesse du bloc de marbre et contourner un de ses défauts (une brèche dans laquelle il a creusé l'espace entre le bras droit et le torse) ; il réussit ainsi à caler son modèle d’une manière si parfaite que les bords du bloc affleurent au sommet de la tête, à l’épaule et le long de la base.

 

 Michel-Ange a réalisé ce coup de maître avant l’âge de 30 ans.

Commencé en 1501,  terminé en 1503, le David a été dévoilé le 8 septembre 1504, à l’aube de la Renaissance sur la place de la Signoria à Florence ( alors que l’artiste est déjà à Rome, ou sur le point d’y partir, appelé par le pape Jules II, cette statue dans le goût florentin lui a assuré une notoriété immédiate)



Son sujet:

 

Le thème du  David ( de la Légende : " David contre Goliath"  - se rappeler ?)

a souvent été traité auparavant, en sculpture ou en peinture.

 David  y est en général représenté comme  « un héros androgyne à la beauté d’éphèbe » ( tels ceux de Donatello - Verrochio ...) qui vient de vaincre Goliath, glaive à la main ... et tête décapitée à ses pieds.

 

David de Donatello 

"David" par Donatello

 

David de Verrochio"  David" par Verrochio

( il paraît que le modèle ici était

Léonard de Vinci adolescent)


 Contrairement à ses prédécesseurs, Michel-Ange sculpte ici un athlète puissant, "sublimation du nu viril", un "homme fait", "éclatant de jeunesse et de virilité".

On pense que c’est un marbrier de Carrare qui fut le modèle de Michel-Ange.


De plus, Michel-Ange choisit de représenter David avant le combat, au moment où il défie le géant Goliath, une fronde à la main sur son épaule gauche.

Ce n’est donc pas l’homme victorieux que Michel-Ange a représenté, ni le futur roi, mais le jeune homme qui va à la rencontre de son destin : choisi pour affronter Goliath, ayant peu de chances « objectives » de vaincre.

C’est un sentiment mêlé de peur et de confiance que l'on perçoit sur son visage.


ma19.jpg

 

Analyse:

 

Par cette œuvre, Michel-Ange a égalé le génie des grands sculpteurs de la Grèce Antique, tout en créant un nouvel archétype qui va devenir l'emblème et le point de départ de cette " Re-naissance" italienne.

Comme Phidias, il introduisit dans son travail, parfois, des écarts par rapport aux canons anatomiques,

Peu de sculpteurs ont eu de telles audaces.

 

- " David" est ici dans une attitude naturelle, équilibrée, concentrée dans un contrapposto nerveux (le poids du corps repose sur une seule jambe et la ligne des hanches fait opposition à celle des épaules) qui souligne une « violence contenue»  et suggère le mouvement.

- De fait, on peut constater que la jambe gauche est plus longue que la jambe droite ... ce qui accentue cette idée de dynamique. 

- De même Michel-Ange use de la disproportion dans les mains, accentuant l'importance du geste de David .

- La partie haute du corps peu sembler un peu longue ... il faut tenir compte en effet de l’emplacement que devaient occuper certaines sculptures ( qui subissaient ainsi quelques "aménagements", tel le "grossissement" des têtes pour les statues placées en hauteur… pour qu'elles soient restituées dans des dimensions exactes dans l'oeil du spectateur placé plus bas)

- Dans le droit fil de l'esthétique de l'inachevé (non finito), propre à Michel-Ange, le sommet de la tête montrerait un peu de la surface initiale du bloc, non travaillée.

 

   Nous sommes donc ici dans un domaine qui va au delà de l’exactitude anatomique ; c'est une anatomie au service de l’expression.

Nous sommes dans l’illusion du réalisme, et non dans le réalisme.

Les beaux-arts, par essence, ne sont jamais des copies de la réalité, mais visent à créer une illusion de réalité idéalisée, sublimée, symbolisée.

L’artiste recrée le monde à l’image de son imagination.

 

Symbole :

 

Initialement placé devant le palazzo Vecchio ( l'original est, depuis 1873, exposé dans la Galleria dell'Accademia de Florence) pour symboliser la détermination d'une jeune république face au tyran, la statue de Michel-Ange devint l'incarnation de la "virtus fiorentina", la vertu républicaine florentine, au sens où l'entendait Leonardo Bruni quand il écrivait que « les vertus ancestrales des Romains et des Étrusques avaient été préservées dans les lois sacrées de Florence. »

Même si pourtant, sur le moment, les citoyens de Florence

avaient reproché à la Seigneurie

d'avoir déplacé la Judith de Donatello,

qui leur semblait être le vrai symbole de la République !

 

 

 

 

Repost 0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 08:20

 

 

 

...

 

Le contrapposto ou hanchement désigne, dans les domaines de l'art, une attitude du corps humain dans laquelle l'une des deux jambes s'ancre dans le sol en appui, portant le poids du corps, l'autre étant donc libre, dégagée et légèrement fléchie. De même, la musculature du torse met particulièrement en évidence les deux mouvements : le côté de la jambe d'appui est comprimé et l'autre relâché.

Cette attitude permet d'introduire du dynamisme

dans la composition, donnant une silhouette souple, "élégante".


DiadoumenosAthènes"Diadoumenos"

Copie romaine d'une statue en bronze de Polyclète


 

 Même si l'on attribue traditionnellement son invention au sculpteur Polyclète, et à son fameux "canon" ( revoir ), le contrapposto apparaît dans la sculpture grecque dès la fin du VIe siècle av. J.-C. marquant la transition entre l'art archaïque et le premier classicisme.

 

L'une des formes les plus connues du contrapposto dans la sculpture grecque est celle où la jambe libre est rejetée en arrière, le talon relevé et la pointe du pied touchant seul le sol.  Chez Polyclète, l'épaule du côté de la jambe d'appui est le plus souvent abaissée, l'autre épaule étant relevée, souvent afin de porter quelque chose, tel une lance, dans le cas du Doryphore. La jambe d'appui est en général celle de droite.

Le contrapposto de Polyclète reste dominant tout au long du Ve siècle av. J.-C. Praxitèle s'en éloigne au IVe siècle av. J.-C. en accentuant le déséquilibre.


Quelques siècles plus tard,  

nous le retrouverons chez les primitifs italiens

lors de la Renaissance ... chez Donatello et 

.... Michel-Ange ... 

 

Pour dessiner correctement un " contrapposto"... soyez attentif!

Afin que le personnage dessiné soit bien ancré dans le sol et " stable" ,

imaginez une verticale qui passe par l'intérieur de la cheville de la jambe d'appui

jusqu'à l'oreille opposée.


Diadoumenos

Donc avec une jambe droite en appui : la verticale rejoint l'oreille gauche .

A vérifier dans vos dessins ...


 


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Thèmes
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 09:32

 

 

...

Avec la présentation de notre dernière exposition :

" Marseille et l'eau",

nous avons passé une excellente soirée

qui avant l'ouverture de notre buffet " habituel"

nous a fait accueillir

"Elie Boissin".

( plus d'infos : ici)


Il nous a transporté quelques siècles en arrière

et nous a conté avec verve et passion,

la fondation de Marseille,

un peu " revue et corrigée"...

 

J'ai mis en ligne quelques photos dans un album intitulé

" Marseille et l'eau"

( voir colonne de droite)


J'ai essayé de mettre le maximum de tableaux réalisés, mais pensez à chaque expo à me faire passer les photos avant l'installation, car ensuite les photographier - surtout ceux qui ont une vitre et ceux placés trop haut - est un peu compliqué ! -

Il manque pas mal d'aquarelles car j'avais trop de reflets de néons

... j'en suis désolée ! ...

 


Et je tiens à vous féliciter encore et toujours pour vos réalisations culinaires qui sont toujours très imaginatives et délicieuses ...

cette fois sur le thème de la mer , bien sûr

( Je n'ai pas de photos du buffet ... vous en avez ?)



Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Expo l'Ocre Bleu
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 09:10

 

 

...

Pour mieux vous entraîner !

 

Aplat:


" Un aplat"ou "à-plat" est une surface de couleur uniforme de nuance et d'intensité égale. Il s'oppose au modelé (qui permet de donner l'impression de volume et donc de relief) 

Il s'effectue facilement avec des peintures "crémeuses" : gouache, acrylique ou huile...

Pour l'aquarelle, jouez avec l'eau !


aplat

 

Attention toutefois à "travailler le geste" !

 

  • Surtout pas de coups de pinceaux trop longs dans le sens vertical ou horizontal.

  • Faites pour cela des coups de pinceaux courts, en décrivant des sortes de petits "X" ou de petits "8" que vous fondrez avant le séchage dans un mouvement d'estompe.

  •  Blaireautez !!!

     

    ( Définition : « blaireauter » (peinture) : s'attacher, à l'aide d'un blaireau, à faire disparaître toutes les traces de coup de pinceau.)



    pinceau à blaireauter

  • Pinceaux à blaireauter

 

  • Pour des aplats parfaits, n'hésitez pas à en mettre plusieurs couches !

 

Quelques petits "trucs" en plus ? 

 

  • Diluez légèrement s'il le faut,votre peinture, pour obtenir une consistance crémeuse, onctueuse, homogène.

  • Ce sera plus facile à réaliser en mélangeant aussi un tout petit peu de blanc à la couleur, surtout avec les pigments transparents avec lesquels on a du mal à faire uniforme, car …

  • Tous les pigments ne sont pas " égaux" devant l'aplat … les opaques sont plus facile à unifier.


A vous de tester !



 

 

Dégradé :

 

Ce terme désigne le passage de façon progressive d'une couleur vers le blanc,... mais il s'emploie aussi pour désigner le passage d'une couleur vers une autre.

 

Ce qui permet la réalisation du

 

Modelé :

 

qui permet d'introduire le relief , le volume sur votre travail.


drapé''

 

 

Et pour cela comme pour l'aplat :

 

 

Attention toutefois à "travailler le geste" !

 

  • Surtout pas de coups de pinceaux trop longs dans le sens vertical ou horizontal.

  • Faites pour cela des coups de pinceaux courts, en décrivant des sortes de petits "X" ou de petits "8" que vous fondrez avant le séchage dans un mouvement d'estompe ...

  • Et blaireautez encore et encore !!!

  •  

  • Pour des dégradés parfaits, n'hésitez pas à en mettre plusieurs couches !!!

  • Pour cela, il faut s'exercer, mais attention, n'"écrasez" pas la peinture.

  • En effet, que ce soit en aquarelle, en acrylique, en huile, ... le "tour de main" est peu différent, mais dans tous les cas :

  • - posez d'abord vos couleurs sur le papier ou la toile

  • - en ne les posant pas trop sèches pour les couleurs à l'eau,  car vous ne pourrez alors pas en faire grand chose

  • - pour les autres, mettez assez de matière pour la même raison,

  • - ensuite ne venez pas écraser avec votre pinceau ce que vous avez posé pour le "tirer" ailleurs ... ayez le geste qui accompagne pour fondre les coups de pinceau le plus possible...

  • - Ayez  toujours deux pinceaux à la main, l'un pour la couleur, l'autre pour accompagner et estomper...

        et toujours


Quelques petits "trucs" en plus ? 


         - Diluez légèrement s'il le faut,votre peinture, pour obtenir une consistance     crémeuse, onctueuse, homogène, avec le diluant adéquat.

  • Ce sera plus facile à réaliser en mélangeant aussi un tout petit peu de blanc à la couleur, surtout avec les pigments transparents avec lesquels on a du mal à faire uniforme …
  • et il existe aussi du « blanc transparent »
  • qui peut s'appeler aussi « blanc à nuancer » chez certains fabricants …
  •  un vrai bonheur à modelés ...

 

 


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Techniques
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 08:16

 

 

...

 


L’ASSOCIATION L’OCRE BLEU

Vous invite à découvrir le travail

 

De  « l’ATELIER CREATION »

 

a- Christine Lopez Rascol ''Christine Lopez Rascol - Huile


 

"Marseille et l'eau "

Dessins – peintures  

  

Du 26 novembre au 21 décembre 2012


**************


Vernissage Lundi 26 novembre

à 18h30


Maison de quartier du Redon

361, Boulevard du Redon 13009 Marseille


La soirée commencera par une conférence

d'Elie Boissin

qui viendra nous parler de l'histoire de Marseille

Il dédicacera ensuite son dernier livre

( en savoir plus : ici)

...

.................................................................................................................

 

N'oubliez pas de me porter vos oeuvres à exposer

vendredi 23 (toute la journée) et samedi 24 novembre( le matin)


Le thème du buffet sera ...lui aussi

sur le thème de " Marseille et l'eau"

 


Nous accrochons samedi 23 à partir de 12h15...

comme d'habitude

toutes les bonnes volontés sont attendues !!!

 


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Expo l'Ocre Bleu
commenter cet article