Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 10:23

ra rbrc rd re rf rg rh ri rj rk rl rm rn ro ro' rp rq rq' rr rs rs' rt ru rv rw rx ry rz sa sb sc sd se sf sg sh si sj

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans album
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 08:11

 

 

... a été un joli succès.

D'une part grâce à la qualité des oeuvres présentées,

Le sujet n'était pas facile, vous avez relevé le défi haut la main,

Et aussi par la convivialité de ce moment.

Malgré nombre d'entre vous qui n'avaient pu se joindre à nous,

nous étions nombreux.

 

Merci à Marie Lau, Myriam, Maryse, Nicole, Mireille et Mauricette

qui m'ont régalé d'une belle surprise

que je ne peux ne pas (re)partager avec vous.

 

z9'

 

Pour mieux comprendre le texte qui suit :


les parties en violet ont été lues par Marie Lau qui a joué 

le rôle de " l'avocat du diable",

puis respectivement les parties de I à V ( en bleu)

ont été lues par Myriam,

Maryse, Nicole, Mireille et Mauricette.

J'ai gardé la fin du texte pour moi car... trop de compliments ,

ma modestie pourrait en souffrir ...

Ces mots me vont bien sur droit au  coeur!

Je me suis donc permise de reprendre  la main ( en vert dans le texte)

pour terminer ce beau texte ( merci Marie Lau)

qui résume à merveille notre année de " jeux" !

 


************

 

Elle est vite passée cette année laborieuse !

Quand elle commença, on te sentit anxieuse

Car, quand tu présentas notre thème annuel,

Devant tous tes élèves attentifs aux nouvelles,

Tu as vite compris en voyant notre accueil

Que tu te heurterais à un énorme écueil !

Nous sommes dans l'ensemble, si posés, si sérieux !

Pourquoi as tu voulu nous imposer le jeu ?

 

I

 

Jeux de cartes et d'échecs et jeux de société,

C'est bon pour le moral, la convivialité.

Echiquiers et damiers m'ont fait un peu souffrir !

Les faire en perspective, quelle partie de plaisir !

On a revu aussi contrastes et dégradés,

De la Tour et Baugin ont livré leurs secrets !


 

Je veux bien l'accorder : les jeux dont vous parlez

On peut les pratiquer à un âge avancé !

Marelles, cordes à sauter, tous ces enfantillages

Arthrose et rhumatismes en empêchent l'usage !

 

II

 

Replonger dans l'enfance fut pour moi un bonheur

Employer les pastels, les crayons de couleur.

Je me suis retrouvée à la récréation

Où l'on jouait aux billes, à la balle, au ballon

Et puis j'ai découvert l'art Brut et Dubuffet

L'art Naïf différent des dessins  d'écolier.



Je ne cultive pas les souvenirs d'antan,

Je vis dans le présent et rejette fermement

Jeux de rôle, de scène et sujets oniriques,

Carnavals bariolés et outrances du cirque.

 


III

 

J'adore les jeux de rôle et, pour mes créations

Le rêve est très souvent source d'inspiration.

Il a fait le bonheur des peintres surréalistes

Et donné des sujets à bon nombre d'artistes.

Grâce au Cirque de Seurat et ton initiative

Nous avons pu créer une oeuvre collective.


 

 

Les miroirs, devenus emblèmes de la peinture,

Me troublent car ils déforment ou copient la nature

Et s'ils sont le reflet de la réalité,

Ils nous renvoient l'image de notre vanité.

 


IV

 

Je ne suis pas Narcisse, j'ai toute ma raison,

Je ne passe pas mon temps à ma contemplation !

Mais ce brillant objet plein de subtilité

Joue avec le réel, transforme la vérité !

En étudiant Van Eyck, Vélasquez et Manet

Nous avons découvert de bien étranges reflets !


 

 

Appellerez - vous jeux ou leçons de physique

Ces cours sur les mélanges et additions optiques ?

 

V

 

Pour moi ce sont des jeux, les cours sur les couleurs

Qu'elles soient chaudes ou froides elles font mon bonheur !

Je joue sur les contrastes et leurs saturations

Sur les complémentaires c'est une jubilation !

Je joue et, avec elles, les éléments s'animent

Les formes tourbillonnent, le réel se sublime !

Soto et Delaunay, Vasarely Riley

Que de couleurs, de rythmes, d'énergie, de gaieté !

 

Epilogue !!

Jeux de cartes et d'échecs, marelles, cordes à sauter

Jeux de rôles, jeux de miroirs, jeux optiques.

Nous, on a aimé jouer !

 

Je ne peux que m'incliner devant un tel choeur !

Vous l'avez deviné : je me suis faite " l'avocat du diable"

car je suis, moi aussi , du même avis que ces charmantes dames :

le thème choisi est important,

mais ce qui l'est plus encore c'est ce que toi , Christine, tu en fais !

....


Le thème choisi est important

mais ce qui l'est plus encore c'est ce que ... nous en faisons !

Si travailler sur le jeu vous a semblé difficile

voire saugrenu au début

Cela vous a pourtant bien réussi !

Cela vous a donné

" quelques clés pour ouvrir les verrous de la création ".


Les expos en attestent de par leur originalité,

leurs richesses et leur créativité.

Je prends note tout au long de cette semaine

de vos avis et vos désirs

afin de vous concocter pour la rentrée

un nouveau thème

...

qui vous surprendra !?


 

Toutes les photos sont à découvrir dans l'album ci-joint

" Jeux de miroirs, jeux de reflets "

Si vous avez d'autres photos,

n'hésitez pas à me les faire parvenir,

je les rajouterai ...

 


Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Expo l'Ocre Bleu
commenter cet article
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 10:15

a - Christine Lopez Rascol Anne-Marie Juan Antonin Pujol-Durand Ariane Biau Clarisse Dumenieu Claudine Sullerot Clément Rousset Dominique Goetgheluck (1) Dominique Goetgheluck (2) Dominique Rouy-Carrère Dominique Rouy-Carrère 1 Elina Biau Elizabeth Mac Creadie Elodie Fargier Evelyne Defrance 1 Evelyne Defrance 2 Gloria Scheffer Hubert Rathery Jeanne Lacroix 1 Jeanne Lacroix 2 Jeanne Lacroix 3 Jeannine Barraco Jehanne Pujol-Durand Léa Ruimy Léna Galvez Marie Elisabeth Fluvia Marie Lau Telouk Marie Lau Telouk 1 Martine Grigis Maryse Rault Mauricette Pressat 1 Mauricette Pressat 2 Maxence Karoutchi Mireille Damasko Mireille Humbert 1 Mireille Humbert 2 Monique Smadja Nathalie Salvucci Nicole Itier Nicole Ollivier Odile Pacchini Patricia Arles Shani Assouline Sophie Roux Thomas Escudier Yolande Gourillon Yves Baille Yvonne Philip z- z1 z2z3 z4 z5 z6 z7 z7' z8 z8' z9 z9' zè zz0 zz0' zz1 zz1' zz2 zz2' zz3 zz3' zz4 zz5 zz9 zz9' zz9''

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans album
commenter cet article
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 08:54

 

 

...

 

« Un singulier objet, pareil à un os de seiche, flotte au-dessus du sol : c’est l’anamorphose d’un crâne qui se redresse lorsqu’on se place tout près, au-dessus, en regardant vers la gauche. Un sens caché et une solennité pèsent lourdement sur toute la scène. »
Anamorphoses, ou Thaumaturgis opticus, Jurgis Baltrusaitis, Flammarion.

  Ambassadeurs

 

Le tableau " Les ambassadeurs" est un double portrait : Jean de Dinteville et Georges de Selve y sont représentés, peints par Hans Holbein le Jeune en 1533. 

C'est une peinture à l'huile sur bois, de 2,07 x 2,10 m, actuellement conservée à la National Gallery de Londres.


Deux personnages nous font face devant une tenture, entourés d'objets que l'on peut décrypter et observer de façon symbolique.

 

En savoir vraiment + : ici

Prenez le temps de lire ... c'est passionnant!

 

Mais ce qu'il fait l'intérêt et la célébrité de ce tableau est un objet singulier, indéchiffrable, ... sorte "d'os de seiche", en bas au centre des deux personnages, qui est en fait une image cachée, secrète ...

une anamorphose,

relire ici


qui ne peut se révéler qu'en l'observant d'un point de vue particulier, en vision rasante de la droite du tableau.


ConstructCrâne

CrâneAnamorph-268x300

 

L'informatique permet de reconstituer l'image pleine et entière,  mais il est possible aussi pour corriger les déformations du crâne sans utiliser un moyen informatique, d'utiliser le dos d'une cuillère,en plaçant la cuillère au sommet de l'os, à droite. Le dos de la cuillère doit s'orienter vers la gauche et être perpendiculaire à l'image du tableau. En plaçant son regard face au dos de la cuillère et en modifiant son orientation, on observera facilement le crâne sur un écran.


petite cuillère

Si l'on dispose d'une version imprimée du tableau, on peut placer son regard dans le plan formé par la feuille et corriger la perspective.

 

 

Le secret de ce tableau n'est autre qu'une vanité des arts et des sciences,

dans la "tradition" de cette époque.

 

 

Vanité : représentation picturale évoquant la précarité de la vie et l’inanité des occupations humaines.

Crânes, bulles, fleurs, fruits, papillons, instruments de musique et horloges font partie du répertoire pictural des vanités.

 


Repost 0
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 08:17

 

...


les 01 - 02 et 3 juillet


Thème:

" Autour de l'exposition: " Paul Delvaux, le rêveur éveillé "

Exposition à Cantini

En savoir + : ici


Déroulement du stage:

Mardi 01 juillet :

  • Rendez vous à la Maison de quartier du Redon à 10 h.

  • Présentation et préparation du stage

  • Visite de l'exposition l'après midi.

Mercredi 02 juillet :

           de 9 h 30 à 18 h. à la Maison de Quartier du Redon : nous exploitons ce que nous avons vu la veille  pour un travail créatif.

Portez votre repas de midi, nous mangerons ensemble.

Jeudi 03 juillet :

          de 9 h 30 à 12 h. à la Maison de quartier : on finalise...

Prix du stage:

          80 €    ( moitié prix pour le 2° participant d'une même famille )

         + 15 € de cotisation pour les non- adhérents à l’association.

 

Ne tardez pas à vous inscrire si vous êtes intéressés ... afin d'organiser au mieux la visite à Cantini.

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Stages
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 14:58

 

 

...

 

... Le carton d'invitation à faire circuler

et la " marche à suivre " pour cette prochaine expo...

 

 

 

L’ASSOCIATION L’OCRE BLEU

Vous invite à découvrir 

sa nouvelle exposition

 

 

"Jeux de miroirs, jeux de reflets"


Divers4 20140607 164256 

 Dessins – peintures  

  

Du 16 au 29 juin 2014


**************


Vernissage Lundi 16 juin

à 18h30


Maison de quartier du Redon

361, Boulevard du Redon 13009 Marseille 

  

.................................................................................................................

 

N'oubliez pas de me préciser ce que vous allez exposer

( titre du tableau, technique et taille)

 

Portez vos œuvres à exposer

vendredi 13 ( toute la journée) ou samedi 14 ( de 9 h 30 à 12 h.)

( pensez à m'envoyer les photos avant)

 

Le buffet du vernissage sera ... estival

( vu les températures que nous avons en ce moment !)

 

 

Nous accrochons samedi 14 avril à partir de 12 h.

Toutes les bonnes volontés sont attendues !!!



Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Expo l'Ocre Bleu
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 13:33

 

 

...

ou l'art de "la perspective secrète " ( d'après  Dürer)

 

  " Anamorphose":

( du grec ana : en remontant, retour vers, et de morphe : la forme )

un nom compliqué pour un effet " très simple" à la base du trompe l'oeil.


Historiquement, l’anamorphose est l’une des applications des travaux de Piero della Francesca sur la perspective et en est une particularité étonnante .

 

  Elle  consiste à créer une image déformée qui se recompose à partir d'un point de vue préétabli et privilégié,  

soit de façon directe (murale, de sol ou de plafond)

ou révélée par un miroir cylindrique ou conique.

C'est  une déformation réversible d’une image.

 

Les anamorphoses catoptriques requièrent la médiation d’un miroir à la différence des anamorphoses optiques (directes). Le miroir en est la grille de lecture révélatrice indispensable.

Il existe d’autres types d’anamorphoses qui peuvent être dessinées et peintes sur une variété infinie de surfaces ou de plans plus ou moins complexes, mais perçues depuis un point de vue privilégié et déterminé.


 Le procédé a été étudié notamment par  

Jean-François Nicéron en 1636 ( il établit une méthode où l’image dont on souhaite faire une anamorphose est déformée géométriquement.)  

Andrea Pozzo (1642-1709), peintre et architecte qui publiera ses théories dans un ouvrage : "Perspectiva pictorum et architectorum",

mais aussi par  

Albrecht Dürer (1471-1528),

Emmanuel Maignan (1601-1676)( il utilise le principe du portillon de Dürer en l’inversant. C'est à dire qu'au lieu de partir d’un objet et d’en construire son image ... on part de l’image qui existe préalablement et l’objet à créer est l’anamorphose qui en est la projection sur le mur.),

et Hans Holbein le Jeune (1497-15430)

...

  Portillon de DurerPortillon de Durer

 

A l’époque, le procédé semble comporter une part de magie, de secret.

C'était, il y a quelques siècles un moyen aussi de détourner la censure : certains tableaux, présentant au premier coup d'oeil un paysage anodin pouvaient cacher une scène qui l'était beaucoup moins et que l'on découvrait dans le reflet d'un miroir cylindrique ou conique !


Des " messages secrets" en images

pour public averti

...

 

Aujourd'hui, c'est le principe de base des fresques en trompe l'oeil,

comme pour les décors de théatre,

mais on en trouve aussi dans les "décors" urbains ou architecturaux

...
On en cotoie au quotidien :

exemple, les vélos ou les panneaux de signalisation dessinés sur la route sont très allongés pour que ... vus d'une voiture, ils soient perçus avec l'aspect habituel et les bonnes proportions.

 

Observez, cherchez,

et

puis dessinez aussi

...


xxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Nous nous y sommes essayés en cours de dessin.


Nous avons travaillé surtout les anamorphoses cylindriques en augmentant la difficulté du sujet au fur et à mesure.

Nous avons commencé avec des formes géométriques simples,

puis des images simples (genre dessins de coloriage pour enfants) ...

pour passer ensuite à la reproduction de photos ou de dessins plus complexes.

 

Quelques réalisations à voir,

d'autres sont en cours.

Grandissez les images ... vous y verrez mieux !


MireilleD 3Mireille Damasko

 

Marie Elisabeth1Marie Elisabeth Fluvia


ClaudetteClaudette Defranchi


C'est un exercice très ludique, mais déroutant.

L'oeil hésite constammant entre le cylindre et la feuille...

entre la logique de la vision sur le tube et l'illogisme du résultat sur la feuille.


Anne MarieAnne Marie Juan

MoniqueMonique Smadja


On a du mal à se défaire de l'habitude de regarder le bout de son crayon.


Quoiqu'il en soit, cela donne des résultats étonnants !

Surtout quand le dessin sur le papier devient incompréhensible,

et seulement visible avec l'utilisation du miroir.


Mireille D 1

Mireille D 2

Mireille Damasko

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Perspectives et mesures
commenter cet article
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 22:26

 

 

...

 

Notre "atelier technique" avec comme thème "le dessin" nous permet en ce moment de refaire connaissance avec un outil que nous pensons pourtant bien connaitre.

 

Le crayon à papier que certains appellent aussi crayon de bois, ou crayon " mine de plomb" est en fait en graphite, une variété de carbone.

 

Il est à la base du matériel de dessin.


 Instrument avec de grandes possibilités, il permet à chacun de s’exprimer selon sa propre sensibilité. 

Il donne des gris irisés et réfléchissants.


Sa fabrication a commencé au XVII° s. après la découverte d’un gisement dans le Nord de l’Angleterre.

Le graphite est mélangé à de l'argile pour en faire des crayons : plus on augmente la quantité d'argile plus le crayon est sec.

Il existe toute une variété de mines de l’extra dur :

9H à l’extra tendre : 9B.

B est la 1° lettre du mot « black » : «  noir » en anglais.

H est la 1° lettre du mot « hard » : « dur » en anglais, 

  •   - Les durs : de 9H à H donnent des traits précis, et des ombres claires ; plus le numéro précédent le H est élevé plus la mine est dure.

  •   - Les tendres de 9B à B donnent des traits foncés, utiles pour les ombres sombres.

    Ils sont bien adaptés pour rendre les passages de lumière et d’ombre dans un paysage, ou le modelé d’un visage. Plus le nombre précédent la lettre est grand, plus la mine est tendre et grasse.

  •   - Les HB ou F ( entre les 2 ) donneront un trait fin et léger. C'est le plus courant et le plus utilisé.

 

Pour débuter, choisissez un simple assortiment :

par exemple , HB + 2B + 4B.

 

  • * Les crayons sont souvent protégés par une gangue de bois ; c'est ainsi que nous les connaissons le mieux. Ceci grâce à un certain Monsieur Conté qui a inventé ce «crayon de bois ». Ils sont de forme cylindrique ou hexagonale.

     

  • * Mais vous pouvez trouvez des crayons graphites simplement protégés par une pellicule plastique. Ils sont aussi plus lourds que les crayons à papier car ils sont faits de graphite compressé.

    Ils vous permettent de tracer des traits plus larges et plus affirmés. En travaillant sur la pointe mais aussi en les tenant sur le plat ( sur le côté) pour réaliser ainsi de plus larges surfaces, à la manière d'un travail au fusain.

  • * La poudre de graphite : est fine comme de la poussière.

    C'est du graphite pur utilisé sous sa forme la plus « grasse ».

    Elle produit une grande variété de dégradés subtils, permettant aussi de poser rapidement un sujet et de traduire le mouvement.

 

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Matériaux
commenter cet article
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 00:00

 

 

...

Nous avions déjà " rencontré" Sonia Delaunay

lorsque nous avions travaillé à la suite des " femmes peintres".

Je vous invite à relire l'article que j'avais écrit alors.

Relire ici

 

C'est à " la couleur" qu'elle restera fidèle , la " couleur" qu'elle avait partagé avec Robert et qui a irradié leur vie commune.

C'est ce qu'elle écrit dans ses " Mémoires", un an avant sa mort, à l'âge de 94 ans.

Après la mort de Robert (à l'âge de 41 ans), elle continuera en effet à porter leurs découvertes mutuelles.


Dès leur rencontre en 1909,

ils ont formé un coupe d'"agitateurs" ,

audacieux, toujours dans une fièvre créative.


Sonia n'est pas seulement la muse de Robert dans ce couple " futuriste", elle en est l'énergie dynamique à la recherche d'une nouvelle forme d'art.

Chacun des deux cherche, recherche de nouvelles pistes de création avec un même projet, s'apportant l'un l'autre des évidences qu'ils pressentaient déjà avant leur rencontre.

 

 Leurs créations sont une véritable métaphore de leur couple : des formes colorées, géométriques, qui dansent, tourbillonnent, s'enlacent , vibrent ... de tous leurs feux colorés.

 

Ensemble, menant leurs recherches sur la couleur et la lumière sur la base des "contrastes successifs et simultanés" des couleurs,  ils fondent " l'Orphisme", nommé ainsi par Guillaume Apollinaire qui dans son poème " Orphée" ( 1908) tentait lui aussi de retranscrire rythmiquement ce qu'il nommait " le langage lumineux".


Robert, s'appuyant sur le cubisme et le fauvisme cherche sa voie et ouvre des "fenêtres" sur la lumière pure , vibratoire, et  ses " contrastes simultanés".

 

" C'est historiquement dans la couleur, élément fonctionnel lié à la forme, que je concevais le moyen plastique d'expression. A la couleur, je donnais le rôle unique à construire , élément rythmique et vivant et représentatif, la représentation même" ( Robert Delaunay - lettre à Albert Gleizes)

 

Pour Sonia, mêmes conclusions :


" La couleur seule est forme et sujet "

 

Mais  Sonia "est" la couleur elle-même ; plus éclectique que Robert elle s'intéressera à la mode, aux tissus, aux papiers peints, aux collages, aux ballets, aux décors de théâtre, aux livres, au mobilier, à la décoration intérieure et à celle des voitures...


xxxxxxxxxxxxxxx

 

Pour notre " recherche colorée" actuelle, je vous ai proposé de travailler à partir de deux oeuvres des Delaunay.

Je vous en ai donné " le dessin" ... à vous de mettre les couleurs en vous appliquant à appliquer les notions de contrastes " chaud - froid" que nous avons abordées, ceci de façon à créer une profondeur dans vos travaux.

Vous avez terminé ou à peu près, ....

Vous pouvez ainsi découvrir les deux oeuvres que j'ai prises comme point de départ.

Le but du travail , je vous le rappelle, n'est pas le même que celui qui a présidé à celui des Delaunay !

Donc vos travaux doivent être différents !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

( N'oubliez pas de cliquer sur les images pour les agrandir)

 

  Color-Explosion Robert-Delaunay"Color Explosion"

Robert Delaunay

 

 

Bal Bullier Delaunay

Sonia Delaunay - "Le Bal Bullier"

("Tango" au "Bal Bullier" ; "Mouvement, couleur, profondeur, danse Bullier" [titre donné à Berlin, 1913])

Huile sur toile à matelas

97 x 390 cm

Centre Pompidou, Musée national d’art moderne

 

Lors de sa première présentation à Berlin, en 1913, à la galerie Der Sturm, le tableau portait le titre, Mouvement, couleur, profondeur, danse, Bullier, qui résume toute son ambition de transcription du mouvement par les formes et les couleurs.

Le titre actuel situe l’action dans le dancing du boulevard Saint-Michel fréquenté par les Delaunay, où Sonia étrennera sa fameuse « robe simultanée », célébrée par Blaise Cendrars (« Sur la robe elle a un corps », 1913).


Robe loi des contrastesRobe "Loi du contrastes ..."

Sonia Delaunay


La toile adopte un format panoramique amplifiant le déroulement des arabesques figurant les couples de danseurs de tango, tourbillonnant sous les halos des globes électriques.

Le thème de la danse, prétexte à la représentation du mouvement et emblématique du dynamisme de la vie moderne, était partagé par cubistes et futuristes (Gino Severini, La Danse du pan-pan au Monico, 1909, La Danse de l’ours au Moulin-Rouge, 1913,).

Il favorisait l’éclatement de la forme homogène et sa dissolution en plans abstraits, observée dans la peinture de La Prose du Transsibérien … qui succède au Bal Bullier.

Extrait du catalogue Collection art moderne - La collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, sous la direction de Brigitte Leal, Paris, Centre Pompidou, 2007


Repost 0
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 08:22

 

...

Vous avez déjà beaucoup bossé avec les liens

que je vous avais proposés de suivre

dans cet  article,


Pour continuer à mieux comprendre comment vous allez pouvoir jouer

avec les couleurs,

n'oubliez pas d'aller faire un tour

ici

et

!

 

Sans oublier de finir de classer vos couleurs en

couleurs chaudes et couleurs froides.

 

Et vous serez prêts alors à faire bouger vos peintures !!!


 

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Couleurs
commenter cet article