Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 09:36

J'ai commencé à mettre les portraits cubistes en ligne ( Cf le dossier colonne de droite du blog).

N'oubliez pas dès que vous avez terminé, soit de me l'apporter soit de me l'envoyer par mail.Je rajouterai vos travaux au fur et à mesure.

Je trouve les réalisations des plus réussies!

Qu'en pensez-vous?

Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans A voir
commenter cet article
21 janvier 2007 7 21 /01 /janvier /2007 08:10

 

 

... Nous allons maintenant porter un autre regard sur le portrait et laisser le "cubisme"... J'espère que vous avez réussi à terminer les travaux commencés.

Je résume ce que nous avons fait à ce sujet.

Je vous avais proposé de faire 4 dessins ( selon 4 poses différentes ... du modèle! ).

Puis vous deviez calquer chaque dessin en gardant simplement les lignes du visage.

Par un travail de "composition", vous deviez "reconstituer" un visage en apportant sur un même dessin divers points de vue ( des éléments de face, d'autres de profil ou de 3/4) de façon à percevoir le modèle en une seule vision sous différents angles.(Mais ce n'est pas une superposition de plusieurs têtes avec plusieurs nez, yeux ou bouches; ma tête doit rester unique avec deux yeux, un nez, une bouche, un cou, même si ce kaléidoscope de points de vue donne l'impresion de déformations )


Côté couleur, nous nous sommes intéressés surtout à une mise en volume, avec des couleurs neutres ( les gris du peintres ; " bruns ou gris) en modelés doux. Ce  travail en valeurs tonales qui introduit dans chaque surface individualisée, un dégradé du clair au foncé, suggère le volume.

 

Pour la semaine qui vient; prévoyez de porter une photo d'un visage en noir et blanc: photo d'actualité,  photo ancienne (familiale ou pas), ou un dessin que vous avez réalisé au crayon ou un fusain ( vous pouvez vous resservi éventuellement de mes portraits que vous avez réalisés... les normaux... à moins que vous en ayez assez!)

Pour ceux et celles qui ont le cours sur les couleurs, revoyez et portez les pages qui correspondent aux accords ( pages 36 - 37 - 38 )

 


Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Idées de création
commenter cet article
20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 07:48

Après ces deux semaines "difficiles pour certains "où je vous ai demandé de porter un regard différent sur le portrait, une petite pause de réflexion ce week-end ... avant de continuer

 

Au sens général, un portrait est la représentation d'une personne ; mais la définition du portrait comme concept esthétique appelle quelques précisions.
    

Dans les arts plastiques, on n’emploie pas le terme de portrait pour la sculpture : on dit tête, buste ou statue.

Portrait se dit pour une œuvre en deux dimensions, peinture ou dessin.

 

Le portrait est donc déjà une interprétation,une transcription.

Un choix doit donc se faire pour rendre l’apparence extérieure d’une personne, quel que soit le degré de réalisme.

Bien qu’uniquement visuel, le portrait peut rendre très sensible la personnalité intérieure du modèle, par de nombreux indices tels que la pose, l’expression de la physionomie...

Le fait que le modèle soit une personne réelle ou quelqu’un de fictif n’a aucune importance pour les procédés employés par l’art pour le faire connaître ; mais il en a pour le travail demandé à l’artiste.

Le portrait d’une personne réelle demande à l’artiste d’être observateur et même psychologue pour pénétrer la personnalité du modèle.

Le portrait d’une personne fictive lui demande une imagination très précise et complète ; et bien souvent les portraits fictifs prennent appui sur l’observation de modèles réels.
     

Le genre du portrait, dans quelque art que ce soit, témoigne d’un intérêt pour l’individuel ; ce n’est pas seulement l’être humain en général, ou tel type de toute une espèce, que rend le portraitiste ; c’est telle personne en tant qu’elle est elle-même (et ceci, même si au travers de l’individu transparaît une idée de portée générale : le portrait ne s’y réduit pas).

 

  Ce caractère existe aussi bien dans le portrait œuvre autonome, que dans le portrait morceau d’une œuvre plus large ; si dans une scène à plusieurs personnages la représentation de chacun par le peintre est un portrait, c’est bien l’individu en tant que tel qui y apparaît. Mais les idées de l'époque sur un idéal esthétique humain transparaissent souvent dans le portrait.

 

 Enfin il faut faire une place à part à l'autoportrait où l'artiste se représente lui-même. Il présente l'avantage pratique qu'on a toujours sous la main son modèle et qu'on ne dépend pas ainsi des autres ; il a l'inconvénient pratique qu'à se voir dans un miroir on a de soi une image inversée ; il a la difficulté psychique qu'on y est trop directement intéressé pour se voir facilement de manière impartiale.

Mais qu'on fasse son propre portrait ou celui d'un autre, le portrait marque toujours qu'on attribue une importance à l'identité personnelle.
    
Définition du portrait in Etienne SOURIAU, Vocabulaire d’esthétique, Paris : P.U.F., 1990, pp.1161-1162.

Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans A lire
commenter cet article
17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 16:08

"Les demoiselles d'Avignon" 1907

Picasso arrive à Paris en 1900 en voulant " Rompre les moules". Sept ans après, dans l'atelier du Bateau-Lavoir il a rempli son contrat.

Braque est rebuté par les déformations des traits ... " Mais c'est comme ça un nez!..." insiste Picasso.

Braque n'est pas convaincu ... " Malgré tes explications, ta peinture c'est comme si tu voulais nous faire manger de l'étoupe ou boire  du pétrole pour cracher du feu"...

La toile s'appelle tout d'abord " Le Bordel d'Avignon" en référence au temps où Picasso fréquentait au " Barrio Chino" à Barcelone, la Calle d'Avignon.Elle ne sera montrée qu'au début des années vingt.

En 1908, Matisse, membre du Salon des Indépendants fait remarquer au critique Vauxcelles la prédominance de "petits cubes" dans les premières toiles d'un style nouveau présenté par Braque;
Au Salon d'Automne suivant, deux de ces peintures étant refusées, Braque les retirera toutes et elles seront exposées avec d'autres chez Kahnweiler.
Vauxcelles dans un article nomme ra le genre " Cubisme péruvien" (!?)

En 1913, Apollinaire reprendra le terme ( oubliant le Pérou).
Le Cubisme est né.

(Cf. Les écrits de Jean Monneret - "Histoire de l'art au XX° siècle" aux éditions Koehler)

Repost 0
16 janvier 2007 2 16 /01 /janvier /2007 09:21

Avec " Les demoiselles d'Avignon" en 1907, Picasso confirme le processus de 1906;

1- le portrait est nettement géométrisé, avec l'apparition de zones claires et foncées,

2- apparition de l'influence du masque africain,

3- en 1909; avec "Le portrait d'Ambroise Vollard", le cubisme est né; le visage est structuré commme un cadastre; la géométrie s'est emparée du visage et du fond, plus de zone morte.

Le respect sentimental " encombrant" que l'artiste portait au corps humain depuis toujours a disparu...

Repost 0
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 13:34

                  "Le portrait de Gertrude Stein " par Picasso date de 1906, et c'est donc la 1° fois depuis la nuit des temps que la symétrie dans un visage est abolie...

Dans le 1° croquis, vous avez le portrait tel qu'il devrait être dessiné en suivant les axes du visage.
Dans le 2°,l'oeil gauche est peint en oblique, par rapport à l'axe normal des yeux et se situe alors plus bas que l'oeil droit. Le nez, légèrement rabattu, est déplacé ainsi que la bouche pour " le faire admettre".

C'est le point de départ de ce que l'on nomme " la géométrisation cadastrale du sujet"

Peu après, avec "Les demoiselles d'Avignon", la dissymétrie est généralisée

Repost 0
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 08:39

 

 

...

Le cubisme a 100 ans : 1906 avec le " Portrait de Gertrude Stein" par Picasso.

Le cubisme va rompre avec une constante qui remonte aux origines de l'art : la symétrie dans le visage, dont l'abandon sera la source d'une nouvelle conception de l'espace pictural qui était issu de la Renaissance.

Pour cela il faut se " libérer"  du respect sentimental que nous portons au corps humain depuis toujours et considérer celui-ci comme un objet possédant des valeurs plastiques que nous pouvons utiliser à notre gré.


Cf : Fernand Léger : " Tant que le corps humain sera considéré en peinture comme une valeur sentimentale ou expressive, aucune évolution nouvelle ne sera posssible dans les tableaux à personnages..."

Repost 0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 14:50

Dès Lundi nous nous retrouvons pour la 3° période de l'année que j'ai intitulée : " Portraits croisés".

Après avoir travaillé les "figures" de façon classique, nous allons essayer de nous servir de ce que nous avons fait en ayant observé "les canons et autres proportions".

C'est le moment maintenant d'utiliser le thème du portrait à d'autres finalités que celles de la "représentation" en abordant le sujet de façon plus "créative", "ludique"... afin... bref nous allons nous poser la question : " A quoi peut-servir la représentation d'un visage ?"

Et pour cela nous allons mettre le portrait dans tous ses états !!

Pour nous aider nous nous dirigerons vers les périodes artistiques allant de l'impressionnisme à l'art contemporain... en passant par le cubisme, l'expressionnisme, le pop art, l'art conceptuel .....

Allez voir des artistes comme Berthe Morisot, Braque, Picasso,Van Gogh,Rouault,.... ,Van Dongen, Nolde, ...., Wharol, Lichtenstein, Bacon....

Pour cela, nous allons peindre et dessiner bien sûr avec les techniques que vous aimez mais aussi nous allons découper, coller, mélanger les matériaux... laisser libre cours à notre imagination ....!!!

Si vous avez encore du temps ces jours-ci profitez pour aller "réviser" à Cantini ( Rue Grignan), notre Musée d'Art Moderne  où a lieu actuellement une expo sur "Riopelle" ... et aussi au Mac ( Bd de Hambourg), notre Musée d'art contemporain ( avec un hommage au galerie Roger Paillhas)!!! Je suis sûre que vous trouverez des idées ... et des envies de créer!!!

PS : au fait révisez aussi le cours sur les couleurs, on passe aux choses sérieuses avec les "accords"... 

Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Peinture : Thèmes
commenter cet article
31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 18:30

Pour l'Association et pour l'Atelier Création en particulier, l'année 2006 a été "riche" en réalisations, en évènements, en échanges, en amitiés, ...elle a été parsemée quelquefois de "découragements" qui ne durent heureusement jamais trop longtemps.

Quelques peines sont venues assombrir ces derniers mois et j'ai toujours une pensée pour ceux qui en ont souffert.

Je vous remercie de votre présence, de votre amitié, de votre confiance,... et si vous êtes toujours partants j'espère que l'année qui vient nous permettra de découvrir "d'autres chemins" à explorer,d'autres artistes à apprécier, d'autres moments à échanger... et surtout de nous retrouver autour du  plaisir de peindre et de créer.

Je vous embrasse et vous souhaite une

Bonne et Heureuse année 2007

Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Annonces L' Ocre Bleu
commenter cet article
29 décembre 2006 5 29 /12 /décembre /2006 10:45

En effet, arrivez-vous à trouver un peu de temps pour prendre vos pinceaux... Pas facile en cette fin d'année!

J'essaie de mon côté d'appliquer ce que je vous propose et je suis en train " pour me ressourcer" de tracer quelques bambous... mais bon la sérénité est un peu longue à venir... Je vais essayer de la travailler encore et encore!

Tenez moi au courant de ce que vous arrivez à faire en ce moment ...

Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans L'atelier création
commenter cet article