Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 07:29

Nous commençons notre année avec les "femmes peintres" de la Chine ancienne.

 Il y en eu beaucoup, surtout dans la dynastie Ming.

A ces époques où la femme était réduite la plupart du temps à l'état de servage, les femmes artistes ont un statut reconnu et privilégié à l'égal de celui des "artistes hommes".

 

L'enseignement de la peinture se transmettait  alors par un maître reconnu,  à sa descendance, quel que soit le sexe.

De même, si une femme de la noblesse épousait un peintre ou un calligraphe, soit elle était aussi "artiste", soit elle le devenait.

Soumises aux mêmes lois du marché que leurs compagnons et à l'identique, elles enseignaient ensuite à leurs enfants et à des élèves.


Comme nous le retrouverons à diverses époques et en différents lieux, il y avait des sujet "accessibles" aux femmes et d'autres, réservés aux hommes (l'interdit pour les femmes concerne  la plupart du temps ce qui touche au Sacré)

 

Ainsi, en général, les courtisanes peignaient des orchidées,les dames de noblesse, des  portraits, des "fleurs et oiseaux"(traditionnels) et notamment des bambous.

Les femmes qui peignaient des fleurs, peignaient de façon symbolique leur propre portrait, puisque chaque fleur est en général attachée à un symbole...


bambous.jpg

Le Bambou est symbole de l'intégrité morale et de l'agilité mentale.


Objet de méditation, c'est à une femme que la légende en attribue la première représentation:

 

Au temps des 5 Dynasties (907- 960), Li Shih, (de la grande famille des Li) …  « fut cruellement enlevée par des soldats ennemis et retenue prisonnière dans un lieu désert. Désespérée et solitaire, elle restait souvent les yeux fixes, sans larmes, à pleurer intérieurement sur sa condition de captive. Puis une nuit de pleine lune, elle vit sur le mur de la geôle se refléter l’ombre d’un bambou et elle en reproduisait à l’encre, le tracé .... »

( d'après "Une histoire des femmes peintres" de Clarisse Nicoïdski)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ocrebleu 24/09/2010 08:14



merci, merci, merci ....



va l'r 21/09/2010 19:57



Bravo pour cette belle promotion dans le top des blogs!


 Ton blog le mérite bien, il est convivial, interactif, très documenté et pédagogique (et j'en oublie...)


:0070:



sittelle 19/09/2010 16:12



Merci Christine; tu nous apprends encore beaucoup; c'est un peu comme les artisanes françaises médiévales qui étaient enlumineuses elles aussi ou tapissières. Amitiés, bon dimanche



Barichello Patricia 18/09/2010 08:52



Bonjour,


 


J'aimerais apprendre la technique à l'encre de la peinture chinoise, est-il trop tard pour s'inscrire? Reste t-il des places?


 


je vous remercie d'avance pour votre réponse


cordialement à vous


Patricia  HB