Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 15:59

 

 

...

à Marseille !

Notre lien avec la Renaissance italienne n'est plus à faire

avec notre " David" devenu marseillais !


david marseille'

C'est à  Jules Cantini (1826- 1916) et à ses ateliers

(oui, oui, comme l'avenue Cantini ou comme le Musée Cantini !  )

( en savoir + : ici)

 

que l'on doit la célèbre réplique de la statue du David de Michel Ange

( relire)

placée depuis les annnées 50 ( depuis le 17 novembre 1951 semble t'il...)

au Rond Point de la plage du Prado,

au bout de la corniche et de l'Avenue du Prado.


Cette satue réalisée en marbre blanc de Carrare qui se détache sur le bleu du ciel et de la mer est devenue presqu'aussi populaire que Notre Dame de la Garde.

Et si en voiture, on n'a pas trop le temps de l'admirer, le " personnage" et le lieu font partie complètement de l'image de la ville.

Pratique pour situer le lieu ou se donner un rendez-vous , n'oubliez pas aussi d'admirer l'oeuvre en elle-même et d'aller plus près ... voir s'il existe des différences entre la copie et l'original !


Devenu l'emblème de Marseille

après avoir été créé pour être l'emblème de Florence ?

Je vous disais bien que nous sommes influencés par l'Italie de la Renaissance !


  


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cristina 08/12/2012 18:34


Quel beau rêve si dans le futur, cette réplique du David faisait de Marseille une deuxième Florence ... serait-ce possible ?


Quant aux "différences" entre les deux David vous finirez par "piquer" ma curiosité je cherche ...


Merci pour ce texte Christine !