Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 08:20

 

 

 

...

 

Le contrapposto ou hanchement désigne, dans les domaines de l'art, une attitude du corps humain dans laquelle l'une des deux jambes s'ancre dans le sol en appui, portant le poids du corps, l'autre étant donc libre, dégagée et légèrement fléchie. De même, la musculature du torse met particulièrement en évidence les deux mouvements : le côté de la jambe d'appui est comprimé et l'autre relâché.

Cette attitude permet d'introduire du dynamisme

dans la composition, donnant une silhouette souple, "élégante".


DiadoumenosAthènes"Diadoumenos"

Copie romaine d'une statue en bronze de Polyclète


 

 Même si l'on attribue traditionnellement son invention au sculpteur Polyclète, et à son fameux "canon" ( revoir ), le contrapposto apparaît dans la sculpture grecque dès la fin du VIe siècle av. J.-C. marquant la transition entre l'art archaïque et le premier classicisme.

 

L'une des formes les plus connues du contrapposto dans la sculpture grecque est celle où la jambe libre est rejetée en arrière, le talon relevé et la pointe du pied touchant seul le sol.  Chez Polyclète, l'épaule du côté de la jambe d'appui est le plus souvent abaissée, l'autre épaule étant relevée, souvent afin de porter quelque chose, tel une lance, dans le cas du Doryphore. La jambe d'appui est en général celle de droite.

Le contrapposto de Polyclète reste dominant tout au long du Ve siècle av. J.-C. Praxitèle s'en éloigne au IVe siècle av. J.-C. en accentuant le déséquilibre.


Quelques siècles plus tard,  

nous le retrouverons chez les primitifs italiens

lors de la Renaissance ... chez Donatello et 

.... Michel-Ange ... 

 

Pour dessiner correctement un " contrapposto"... soyez attentif!

Afin que le personnage dessiné soit bien ancré dans le sol et " stable" ,

imaginez une verticale qui passe par l'intérieur de la cheville de la jambe d'appui

jusqu'à l'oreille opposée.


Diadoumenos

Donc avec une jambe droite en appui : la verticale rejoint l'oreille gauche .

A vérifier dans vos dessins ...


 


Partager cet article

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Thèmes
commenter cet article

commentaires