Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 08:59

 

 

...

 

Vous aviez trouvé sans problèmes !

 

Sinon ...

les réponses au petit quizz précédent

( voir ici )

sont les suivantes

 

A 3 - B7 - C1 - D5 - E4 - F2 - G6

 

Avec un peu plus d'explications ?

 

A3 - " La chatte" de Colette :

 

Colette


 

B7 - " Epitaphe d'un chat " de Joachim du Bellay  

 

" Petit museau, petites dents,

Yeux qui n'étaient point trop ardents,

Mais desquels la prunelle perse

Imitait la couleur diverse

Qu'on voit en cet arc pluvieux

Qui se courbe au travers des cieux ;

La tête à la taille pareille,

Le col grasset, courte l'oreille,

Et dessous un nez ébénin

Un petit mufle léonin,

Autour duquel était plantée

Une barbelette argentée,

Armant d'un petit poil follet

Son musequin damoiselet ;

La gorge douillette et mignonne,

La queue longue à la gueunonne,

Mouchetée diversement

D'un naturel bigarrement :

Tel fut Belaud la gente bête

Qui des pieds jusques à la tête,

De telle beauté fut pourvu

Que son pareil on n'a point vu."

 

                                           
C1 -
" Les chats mots "  d' Anny Duperey :

 

Annie Duperey     

 

                                
D5  -
" Le singe et le chat "  de Jean de la Fontaine :

 

Le singe et le chat" Le singe et le chat - gravure de Gustave doré ( 1832 - 1883) 


 

" Bertrand avec Raton, l'un singe et l'autre chat,
Commensaux d'un logis, avaient un commun maître.
D'animaux malfaisants c'était un très bon plat :
Ils n'y craignaient tous deux aucun, quel qu'il pût être.
Trouvait-on quelque chose au logis de gâté,
L'on ne s'en prenait point aux gens du voisinage :
Bertrand dérobait tout : Raton, de son côté,
Était moins attentif aux souris qu'au fromage.
Un jour, au coin du feu, nos deux maîtres fripons
Regardaient rôtir des marrons.
Les escroquer était une très bonne affaire ;
Nos galants y voyaient double profit à faire :
Leur bien premièrement, et puis le mal d'autrui.
Bertrand dit à Raton : « Frère, il faut aujourd'hui
Que tu fasses un coup de maître,
Tire-moi ces marrons. Si Dieu m'avait fait naître
Propre à tirer marrons du feu,
Certes marrons verraient beau jeu. »
Aussitôt fait que dit: Raton, avec sa patte,
D'une manière délicate,
Écarte un peu la cendre, et retire les doigts ;
Puis les reporte à plusieurs fois ;
Tire un marron, puis deux, et puis trois en escroque :
Et cependant Bertrand les croque.
Une servante vient : adieu mes gens. Raton
N'était pas content, ce dit-on.

Aussi ne le sont pas la plupart de ces princes
Qui, flattés d'un pareil emploi,
Vont s'échauder en des provinces
Pour le profit de quelque roi. "

  

 

                                      
E4 -  -
  " Alice aux pays des merveilles " de Lewis Caroll

 

«  On a souvent vu un chat sans sourire mais jamais un sourire sans chat ».

 

Le chat d'Alice

voir ici

 

 

F2 - " Le chat et l'oiseau " de Jacques Prévert :

 

 

 " Un village écoute désolé
Le chant d'un oiseau
blessé
C'est le seul oiseau du village
Et c'est le seul chat du village
Qui l'a à moitié dévoré
Et l'oiseau cesse de chanter
Le chat cesse de ronronner
Et de se lécher le museau
Et le village fait à l'oiseau
De merveilleuses funérailles

Et le chat qui est invité
Marche derrière le petit cercueil de paille
Où l'oiseau mort est allongé
Porté par une petite fille
Qui n'arrête pas de pleurer
Si j'avais su que cela te fasse tant de peine
Lui dit le chat
Je l'aurais mangé tout entier
Et puis je t'aurais raconté
Que je l'avais vu s'envoler
S'envoler jusqu'au bout du monde
Là-bas c'est tellement loin
Que jamais on n'en revient
Tu aurais eu moins de chagrin
Simplement de la tristesse et des regrets

Il ne faut jamais faire les choses à moitié "

 

 

G6 - " Le chat botté " de Charles Perrault :

 

Le chat botté

Le Maître chat ou le Chat botté
Première version manuscrite et illustrée,

1695

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Jeux
commenter cet article

commentaires

mireilleb 18/08/2013 14:59


Il arrive jeudi pour 1 mois de vacances à Marseille, je vais lui préparer le matériel... Je pourrai toujours le croquer sur le motif.

Ocre bleu 18/08/2013 10:22


Oui, oui, oui ... donne lui un pinceau, je suis sûre qu'il fera des merveilles !

mireilleb 14/08/2013 19:50


Ces chats me laissent rêveuse et m'inspirent ... et si je donnais un pinceau à Haribo! le seul risque est qu'il nous surprenne. Bises. A bientôt

Ocre bleu 14/08/2013 09:37


Des compléments d'infos de la part d'Elisabeth  et de Gisèle :


" ... Dans un conte de Rudyard Kipling, le chat (qui parle) dit
"Je  suis le chat qui s'en va tout seul et pour qui tous lieux valent" car c'est un petit animal magnifique et superbement independant.


Le chat parle aussi, ainsi que les autres animaux avec Delphine et Marinette, dans les "Contes du Chat
Perché " de Marcel Aymé, qui ont illuminé mon enfance et celle de mes enfants et petits-enfants.... "


Et de Gisèle :


" ...

J'ai acheté "Le chat philosophe" , " Le chat zen " m'aillant enchantée. C'est délicieux!!  "