Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 00:00

 

 

...

Nous avions déjà " rencontré" Sonia Delaunay

lorsque nous avions travaillé à la suite des " femmes peintres".

Je vous invite à relire l'article que j'avais écrit alors.

Relire ici

 

C'est à " la couleur" qu'elle restera fidèle , la " couleur" qu'elle avait partagé avec Robert et qui a irradié leur vie commune.

C'est ce qu'elle écrit dans ses " Mémoires", un an avant sa mort, à l'âge de 94 ans.

Après la mort de Robert (à l'âge de 41 ans), elle continuera en effet à porter leurs découvertes mutuelles.


Dès leur rencontre en 1909,

ils ont formé un coupe d'"agitateurs" ,

audacieux, toujours dans une fièvre créative.


Sonia n'est pas seulement la muse de Robert dans ce couple " futuriste", elle en est l'énergie dynamique à la recherche d'une nouvelle forme d'art.

Chacun des deux cherche, recherche de nouvelles pistes de création avec un même projet, s'apportant l'un l'autre des évidences qu'ils pressentaient déjà avant leur rencontre.

 

 Leurs créations sont une véritable métaphore de leur couple : des formes colorées, géométriques, qui dansent, tourbillonnent, s'enlacent , vibrent ... de tous leurs feux colorés.

 

Ensemble, menant leurs recherches sur la couleur et la lumière sur la base des "contrastes successifs et simultanés" des couleurs,  ils fondent " l'Orphisme", nommé ainsi par Guillaume Apollinaire qui dans son poème " Orphée" ( 1908) tentait lui aussi de retranscrire rythmiquement ce qu'il nommait " le langage lumineux".


Robert, s'appuyant sur le cubisme et le fauvisme cherche sa voie et ouvre des "fenêtres" sur la lumière pure , vibratoire, et  ses " contrastes simultanés".

 

" C'est historiquement dans la couleur, élément fonctionnel lié à la forme, que je concevais le moyen plastique d'expression. A la couleur, je donnais le rôle unique à construire , élément rythmique et vivant et représentatif, la représentation même" ( Robert Delaunay - lettre à Albert Gleizes)

 

Pour Sonia, mêmes conclusions :


" La couleur seule est forme et sujet "

 

Mais  Sonia "est" la couleur elle-même ; plus éclectique que Robert elle s'intéressera à la mode, aux tissus, aux papiers peints, aux collages, aux ballets, aux décors de théâtre, aux livres, au mobilier, à la décoration intérieure et à celle des voitures...


xxxxxxxxxxxxxxx

 

Pour notre " recherche colorée" actuelle, je vous ai proposé de travailler à partir de deux oeuvres des Delaunay.

Je vous en ai donné " le dessin" ... à vous de mettre les couleurs en vous appliquant à appliquer les notions de contrastes " chaud - froid" que nous avons abordées, ceci de façon à créer une profondeur dans vos travaux.

Vous avez terminé ou à peu près, ....

Vous pouvez ainsi découvrir les deux oeuvres que j'ai prises comme point de départ.

Le but du travail , je vous le rappelle, n'est pas le même que celui qui a présidé à celui des Delaunay !

Donc vos travaux doivent être différents !

 

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

( N'oubliez pas de cliquer sur les images pour les agrandir)

 

  Color-Explosion Robert-Delaunay"Color Explosion"

Robert Delaunay

 

 

Bal Bullier Delaunay

Sonia Delaunay - "Le Bal Bullier"

("Tango" au "Bal Bullier" ; "Mouvement, couleur, profondeur, danse Bullier" [titre donné à Berlin, 1913])

Huile sur toile à matelas

97 x 390 cm

Centre Pompidou, Musée national d’art moderne

 

Lors de sa première présentation à Berlin, en 1913, à la galerie Der Sturm, le tableau portait le titre, Mouvement, couleur, profondeur, danse, Bullier, qui résume toute son ambition de transcription du mouvement par les formes et les couleurs.

Le titre actuel situe l’action dans le dancing du boulevard Saint-Michel fréquenté par les Delaunay, où Sonia étrennera sa fameuse « robe simultanée », célébrée par Blaise Cendrars (« Sur la robe elle a un corps », 1913).


Robe loi des contrastesRobe "Loi du contrastes ..."

Sonia Delaunay


La toile adopte un format panoramique amplifiant le déroulement des arabesques figurant les couples de danseurs de tango, tourbillonnant sous les halos des globes électriques.

Le thème de la danse, prétexte à la représentation du mouvement et emblématique du dynamisme de la vie moderne, était partagé par cubistes et futuristes (Gino Severini, La Danse du pan-pan au Monico, 1909, La Danse de l’ours au Moulin-Rouge, 1913,).

Il favorisait l’éclatement de la forme homogène et sa dissolution en plans abstraits, observée dans la peinture de La Prose du Transsibérien … qui succède au Bal Bullier.

Extrait du catalogue Collection art moderne - La collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, sous la direction de Brigitte Leal, Paris, Centre Pompidou, 2007


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ocre bleu 21/05/2014 08:53


Belle histoire en effet !

artemisia 20/05/2014 22:57


Une belle histoire artistique et une belle histoire de couple.