Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 07:41

 

  ... est un peu à l'Inde ce que le "Shibori" est au Japon ...

 

 

tree-of-joy---kalamkari-painting

 

 

Toile de coton écrue, peinte à la main avec des teintures végétales, c'est une forme d'art qui tire son nom du “calame” ( ou kalam ) utilisé pour réaliser les motifs : surtout des motifs floraux, épiques ou tirés de la mythologie indienne.



kalamkari05 l

 

Le kalamkary est un art pictural traditionnel très ancien du sud de l'Inde, l'Andhra pradesh. Au Moyen-âge, il connaît son apogée dans le riche royaume de “Golconde” et s'est développé grâce aux échanges commerciaux avec la Perse. Pendant des siècles pour de nombreuses familles, il est le moyen de subsistance.

Autrefois des groupes de chanteurs, musiciens et peintres : les “chitrakattis” allaient de village en village pour raconter les grandes épopées de la mythologie hindouiste en illustrant leur récit grâce à de grandes pièces de toiles peintes sur place avec les moyens rudimentaires ...  c'est le début des kalamkaris.

On en trouvait aussi dans les temples hindouistes qui représentaient des épisodes de la mythologie indienne. Dès le 18e siècle les britanniques l'ont utilisé comme élément décoratif et dans l'habillement.


kalamkari10

 

La technique : le tissu de coton tout d'abord est "apprêté" dans un bain contenant un mélange de résine (myrabalam) et de lait de vache pendant 1h00.

Les contours des motifs sont dessinés avec le calame ( dont la pointe est entourée de cheveux ou de tissu pour faire une réserve ) trempé dans un mélange de Jagré (sucre non raffiné) fermenté et de l'eau.
Puis les teintures végétales sont appliquées une par une.

Entre chaque couleur, le kalamkari est lavé et peut ainsi subir jusqu'à 20 lavages.
... Différents effets sont obtenus aussi avec de la bouse de vache, des graines, des plantes, des fleurs broyées ...

 

Et toujours puisque des images expliquent mieux qu'un long discours :

 

- le dessin :

 

 

 

- et la suite ...

 

 

Bien ... alors ? Vous êtes plutôt kalamkari ou shibori ?
...
Cette semaine nous chercherons notre inspiration dans des motifs du kalamkari.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'Ocre Bleu - dans Peinture : Thèmes
commenter cet article

commentaires

Isabelle 15/02/2012 09:08


C'est absolument magnifique !

L'Ocre Bleu 21/02/2012 07:31



à admirer en effet !



Cristina 13/02/2012 09:31


Je suis Kalamkari ! C'est une merveille !   Ce mouvement des mains ! Ah ! ces mains ! et l'eau ... et cette patience ... cette attention ... ce soin ... Je pensais au mandala, nous pouvons
deviner, avec ces deux techniques, l'essence même de toute une conception de la vie, n'est-ce pas ? A réfléchir ...

L'Ocre Bleu 21/02/2012 07:30



C'est vrai que dans l'un comme dans l'autre, tout est en rythme ... le rythme de la vie !