Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 17:15

Les roses que nous sommes en train de dessiner et de peindre cette semaine, nous permettent de "faire la connaissance" d'une personnalité fort célèbre à son époque, dont les oeuvres,oubliées pour la plupart aujourd'hui, représentaient des scènes de la vie quotidienne, ainsi que des bouquets de roses, ce qui lui a valu le surnom d'impératrice des roses.

mlEMAIRE401

Madeleine Lemaire peintre et aquarelliste française (1845-1928) tenait aussi un salon le mardi où se rencontraient des personnalités du monde des arts et de la littérature : Proust, Maupassant, Sarah Bernhardt... Dumas fils dont elle fut la maîtresse ....

 

Elle fut introduite très jeune dans les salons par sa tante, Mathilde Herbelin (peintre miniaturiste - pour en savoir plus - ici ), amie de Georges Delacroix, qui recevait l'intelligentsia du Second Empire.

 

En 1870, à Dieppe, elle rencontra Alexandre Dumas fils, qui lui fit connaître la haute société et lui permit d'avoir en 1890 l'un des salons les plus brillants et influents de Paris, tant du point de vue artistique que mondain.

Elle dut ses succès de femme du monde à un sens inné du contact.

C'est ainsi qu'elle rencontra Proust à l'âge de vingt ans, qu'elle lui présenta en 1893 Robert de  Montesquiou et Reynaldo Hahn et qu'elle organisa le Bal de l'Exposition et le Bal grec.


mlEMAIRE404

 Mais elle mena dans le même temps sa vie de femme peintre indépendante avec une modestie jamais démentie.

 

Ainsi qu'elle l'écrit en 1924 à Georges de Porto Riche :

«  je  suis hélas la doyenne des femmes peintres ... je suis sur la brèche depuis 50 ans ... j’ouvre  ma 50e exposition ... je n'ai jamais rien demandé, l'État ne m'a jamais acheté un tableau, j’ai bien travaillé toute ma vie. Réveillon, décembre 1924.»

 

(Cf. " Femmes peintres et salons au temps de Proust - Hazan)


mlEMAIRE402

 

Afin de mieux cerner le personnage que fut

Madeleine Lemaire :

une rapide biographie:

 

Madeleine Lemaire, née Jeanne Madeleine Coll, est née en 1845 aux Arcs sur Argens

 

1857

S'installe à Paris et devient à l'âge de douze ans l'élève du peintre Chaplin.

1864

Expose pour la première fois, alors qu'elle est âgée de dix-neuf ans, au Salon officiel impérial.

1865

Épouse le peintre Casimir Lemaire, dont elle a une fille, Suzanne.

1870 -1878

 Expose au Salon officiel de Paris.

1879

Membre titulaire à la création de la Société des aquarellistes français

1880 et1894

 Expose à la Société des aquarellistes français.

1886

Expose à la Société des pastellistes français.

1891

Création dans son atelier du nouveau Salon de la Société nationale.

1898

 Participe à la Biennale de Venise.

1899

Nommée professeur de dessin au Muséum d'histoire naturelle.

1900

 Médaille d'argent pour l'ensemble de son œuvre à l'Exposition universelle

1903 -1924

 Expose à la galerie Georges Petit à Paris.

1903

Expose à Londres.

1906

Vice-présidente du jury du Femina.

Chevalier de la Légion d'honneur

1908

Crée l'Université des arts.

1912

Expose à la galerie Georges Petit à Paris.

1923

Rétrospective de son œuvre à la galerie Charpentier à Paris.

1928

Mort de Madeleine Lemaire au château de Réveillon.

 


 

Si vous avez envie de vous immerger dans cette ambiance du " tournant du siècle"

à l'époque des salons et de la dure vie professionnelle de ces femmes ...

A lire un roman de  

Bernadette Pécassou- Camebrac

( collection J'ai lu) :

"L'impératrice des roses"

 

Quand vous l'aurez terminé vous n'aurez qu'une envie ...

peindre des roses ...

ou vous rendre chez Madeleine Lemaire en attelage, robe longue et éventail ...

( et c'est pareil pour les messieurs !)

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'Ocre Bleu 18/01/2012 12:16


Merci de votre passage et de votre commentaire.


Ces deux femmes , Blanche Odin et  Madelaine Lemaire avaient une passion commune pour les fleurs et l'aquarelle ... et les transcrivaient à leur façon... Le
livre "l'impératrice des roses" est un roman agréable qui se lit facilement et qui nous fait revivre cette " Belle époque"; nous croisons au passage quelques personnalités que nous pouvons
reconnaitre.


Bonne journée...

lepreux 17/01/2012 22:58


j'adore cet article,je suis fan de Blanche Odin,ses merveilleuses aquarelles


je vais lire à coup sur le livre l'imperatrice des fleurs,merci

ocrebleu 04/10/2010 09:49



C'est le genre de "petite histoire" qui fait "saliver" l'imagination ...


Berthe Morizot et Suzanne Valadon nous les découvriront mieux durant le reste de l'année... car tu as du voir que cette année nous nous intéressons aux femmes!


Bonne journée..



sittelle 03/10/2010 11:04



C'est passionnant, merci Christine, ces femmes étaient admirables. (Berthe Morizot et Suzanne Valadon, tout près, de milieux différents avaient le même courage pour leur travail). Tu m'as rappelé
un souvenir : petite, j'ai ramassé avec mon père dans les années cinquante un petit couvercle de bois décoré avec de la nacre, dans un sentier de Dieppe à Puys par la falaise; il m'avait dit
qu'Alexandre Dumas y avait, en effet, une propriété... après on peut imaginer toutes sortes d'histoires ! Bises, bon dimanche