Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 07:30

Je continue notre "saga" de l'été sur les débuts de certains peintres, avec l'autre "géant" du XX° siècle, après Picasso : Henri Matisse ...

Rien chez lui ne l'orientait vers la peinture, ni son éducation, ni ses racines, ni une précocité particulière ...

 

Fils d'un commerçant prospère,  "droguiste , marchand de grains " installé à Bohain- en-Vermandois ( région du Nord), le petit Henri naît au Cateau dans la maison de ses grands-parents.

Sans être fortuné, le père de Matisse avait les moyens d'envisager une carrière libérale pour son fils à la fin de ses études secondaires.

  Matisse207Henri, à 20 ans , en 1889, avec sa mère Anna

 

De son côté, le jeune Henri ne sait pas trop ce qu'il  veut: il n'a pas d'aptitude ni d'attirance particulières ; il n'a pas trouvé sa véritable voie, et ceci se traduit par une sorte d'ennui face à la vie.

 

Rien n'apparaît alors de l'homme qu'il deviendra plus tard , ... comme le disait Gustave Moreau : " ... né pour simplifier la peinture...", et rien ne montre qu'il sera l'un des acteurs qui changeront totalement l'art occidental.

 

En 1887, Emile, son père, l'envoie étudier le droit à Paris. Il réussit brillamment ses examens.

En 1888, à une époque où Paris est un carrefour en pleine effervescence artistique : Seurat met au point sa technique de peinture scientifique, le pointillisme, Van Gogh est en Arles, Gauguin revient d'un voyage à la Martinique, Cézanne et Renoir essaient de trouver " une théorie " à l'impressionnisme... bref à une époque donc, où se décide l'Art du XX°, Matisse ne s'intéresse aucunement à la peinture et contrairement à nombre de jeunes qui rêveraient d'être étudiant dans le Paris de cette époque, il retourne dans le Nord, ses études terminées, et se fait engager comme clerc chez un avoué.

 

Ses fonctions sans aucune responsabilité sont de pure routine : il copie alors des pages et des pages qui rejoignent des dossiers ... que personne ne lira jamais... L'essentiel étant " d'employer du papier timbré en quantité proportionnée à l'importance du procès " . Il se met alors à remplir ces pages en recopiant des fables de la Fontaine, et à l'épaisseur de leurs dossiers, les clients sont favorablement impressionnés.

 

Ceci aurait pu continuer ainsi durant toute sa vie, si ce n'est qu'en 1890, il doit être opéré de l'appendicite.

 

Pour le distraire durant sa longue convalescence, sa mère lui apporte une boite de peinture et un petit traité à l'usage des amateurs.

L'effet de ce cadeau est extraordinaire... la monotonie du quotidien pour Henri fait place à une sensation nouvelle et transforme sa vie. Pour la première fois, il se sent, dit-il " tout à fait libre, seul, tranquille".

 

Quand il parle de ce moment : " C'est comme si j'avais été appelé... " écrit-il 60 ans plus tard, menant dès ce moment une vie " pendant laquelle j'ai été conduit mais que je n'ai pas conduite ".

 

Sur le moment, cette "révélation" l'entraîne à exécuter ses séries de chromos destinés aux peintres débutants.

 

Puis plus tard, il se décidera à étudier la peinture...

 

Henri Matisse ( 1869 -1954)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ocrebleu 29/08/2010 17:47



Très bien résumé !


Bonne fin de dimanche!



sittelle 29/08/2010 16:46



Je savais que c'était un Ch'ti et qu'il habitait tout près de chez moi à Pontoise, c'est tout ! quelle vie, un petit morceau de boyau voit rouge et un artiste est né  merci, christine, bon dimanche !



Va l'r 29/08/2010 16:23



On pourra dire qeu cette appendicite aura été la bienvenue pour Matisse...


Bonne rentrée à tous!



L'Ocre Bleu 29/08/2010 17:49



Comme quoi ... qu'estc-e que l'on dit :" A toute chose,malheur est bon !"... c'est çà ! Dans tous les cas, le destin se cache... partout... il faut être prêt à le saisir.


Bonne rentrée à toi surtout...



ocrebleu 29/08/2010 15:54



J'ai eu l'occasion de vissiter aussi le musée du "Message Biblique" de Chagall avec un guide très "inspiré"... çà reste l'une de mes grandes découvertes; cela fait pusieurs années que je voudrais
que l'on en fasse une sortie "L'Ocre Bleu"... ça viendra ...



elisabeth 29/08/2010 15:42



je viens juste de voir le Musée Matisse à Nice (à Cimiez, où il est enterré) surtout des dessins et portraits de sa femme et de Lydia la jeune Russe qui l'a assisté jusqu'à la fin mais j'ai vu
aussi et surtout le Musée Marc Chagall à 2 pas de là, avec la fabuleuse expo de ses 15 toiles illustrant l'Ancien Testament (tres grand format) et le Cantique des Cantiques;avec l'audioguide on
rentrait à fond dans la pensée du peintre:  j'ai été emerveillée !!