Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 07:27

 

 

15 avril 1874, 

c'est la « révolution ».... 

Trente jeunes artistes, quinze jours avant l'ouverture du Salon officiel, accrochent dans les ateliers du photographe Nadar,  près de deux cents tableaux . 

Véritable choc... Rupture avec la tradition....

Parmi ces artistes... 

Monet, Renoir, Cézanne, Silsey … 

et

          une femme,  

       Berthe Morisot.... 


berthe-morisot-en-1875Berthe Morisot en 1875

  

C'est le 14 janvier 1841 à Bourges dans le Cher que nait Marie Pauline Berthe Morisot  où son père, Edme Tiburce Morisot, est préfet.

Elle est l'arrière petite-nièce du peintre Jean Honoré Fragonard.

Après plusieurs déménagements la famille s'installe à Passy et à Paris définitivement en 1852. Cette même année, sur les conseils de Rossini, leurs parents font prendre à Berthe et à sa soeur Yves, des leçons de musique chez Stamaty fils.   

C'est là que Berthe éprouve sa première émotion d'artiste en découvrant un dessin d'Ingres.


 A partir de 1855, Berthe prend donc des cours de dessin, en compagnie de ses deux soeurs, Yves (qui deviendra "Madame Théodore Gobillard", dont il existe un portrait par Degas) et Edma.


Après le mariage de leur soeur aînée, seules Edma et Berthe continueront de prendre des leçons de dessin :  avec Chocarne, puis avec Joseph Guichard et à partir de 1860, avec Corot, dans son atelier de Ville d'Avray.

Les leçons du paysagiste Corot enrichissent la formation stylistique de Berthe.

Mais c'est grâce à Oudinot, son nouveau professeur, que Berthe peut exposer deux toiles au Salon en 1865.


(...) Je citerai encore deux petites toiles que j'ai découvertes par hasard pendant mes promenades désolées dans la solitude nue du Salon. Ce sont des paysages de Mlles Morisot - deux sœurs, sans doute. Corot est leur maître, à coup sûr. Il y a, dans ces toiles, une fraîcheur et une naïveté d'impression qui m'ont un peu reposé des habiletés mesquines, si goûtées de la foule. Les artistes ont dû peindre ces études-là en toute conscience, avec un grand désir de rendre ce qu'elles voyaient. Cela a suffi pour donner à leurs œuvres un intérêt que n'offrent pas bien des grands tableaux de ma connaissance. 

Emile Zola - Mon Salon 1868


Berthe et Edma font leurs premières copies au Louvre en 1858. A cette époque c'est le lieu de rencontre des artistes.

Leur rencontre avec Fantin – Latour permettra à Berthe de rencontrer dix ans  plus tard, Edouard Manet.

 En 1867, Berthe a fait la connaissance de Pierre Puvis de Chavannes, de dix-sept ans  son aîné. Une amitié amoureuse s'installe entre eux, mais de Chavannes ne se décidera jamais à faire la demande officielle que Berthe attendra en vain pendant des années.

 

         En 1868 donc, Berthe rencontre Manet : cette rencontre marque un tournant dans sa carrière artistique. En effet, la peinture de Manet fait alors scandale.

Une belle entente s'instaure entre les deux artistes et Manet influence beaucoup Berthe.

Elle devient aussi le modèle d'Edouard ( « Le Balcon », « Le Repos », « Berthe Morisot au bouquet de violettes ») et il lui fait connaître les peintres d'avant-garde tels qu'Edgar Degas, Claude Monet, Auguste Renoir et Alfred Sisley.


BertheMorisot"Berthe Morisot au bouquet de violettes "

par Manet - 1872 -

 

C'est avec eux que Berthe participe donc à l'aventure de l' « impressionnisme » ( malgré l'avis contraire de Manet qui préfère ne pas adhérer au nouveau groupe et craint qu'elle n'y perde aussi son talent)

 

À trente-trois ans, après avoir refusé de nombreuses demandes en mariage, Berthe se marie avec Eugène Manet, le frère d'Edouard.


EugèneManet1875"Eugène Manet à l'île de Wight" - 1875


De leur union naît Julie, en avril 1879, que l'on retrouve sur de nombreuses toiles de sa mère.


Julie Manet 1894julie

Julie à 16 ans         

et "Julie rêveuse" 

1894

       Berthe travaille beaucoup, mais mène aussi une vraie vie mondaine, et ce bien avant son mariage avec Eugène Manet.
Avec sa soeur, Edma, elle fréquente les " jeudis" de Madame Auguste Manet, se rend chez le père de Degas, où on fait de la musique ...etc...

A cette époque,c'est aussi de cette façon que l'on démontre que l'on fait bien partie de la "société artistique".


En 1892, Berthe a sa première exposition personnelle à la galerie Boussod et Valadon, quelques mois après avoir perdu son mari.


1885-Berthe-Morisot

"Autoportrait" 1885

 

Le couple avait pris des dispositions devant notaire pour confier la tutelle de leur fille Julie à leur ami et poète Stéphane Mallarmé et à Pierre-Auguste Renoir, son éducation de peintre.

 

Berthe Morisot tombe malade à la mi-février 1895.

Elle meurt d'une pneumonie le 2 mars 1895 à Paris et lègue la plupart de ses œuvres à ses amis artistes : Degas, Monet, Renoir.

 

Malgré sa riche production artistique, le certificat de décès mentionne :

"sans profession".


Elle est enterrée dans le caveau des Manet au cimetière de Passy.

Il est simplement gravé : "Berthe Morisot, veuve d'Eugène Manet".

 

 

Pour le premier anniversaire de sa mort, une rétrospective fut organisée dans la galerie de Paul Durand-Ruel avec 394 toiles, dessins et aquarelles, exposés.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L'Ocre Bleu 26/02/2012 18:11


Je suis passée chez toi ... encore merci et bravo !

clio48 23/02/2012 09:29


Bonjour Ocre Bleu .


En préparant un article consacré à un tableau de berthe Morisot pour la communauté du "Tableau du Samedi" , je suis arrivée chez toi .


Ton article est vraiment génial , que de travail et de recherches !!!


Dans mon article qui paraîtra ce samedi , j'ai mis le lien vers ton article .


Voilà , je voulais te prévenir et te remercier aussi pour toutes ces informations .


Bien amicalement .



mimi 24/01/2011 08:36



J'ai toujours été émue par ces toiles qui semblent fragiles et douces mais peintes avec vigueur ;  Elle semblait assez discrète comme personne, mais quel talent.


On ne voit pas assez de ses oeuvres dans les musées.J'ai souvenir d'une belle expo au musée de Lodève, en 2006 je crois.


Merci de nous mettre un coup de projecteur sur Berthe Morisot à nouveau et bonne journée!



L'Ocre Bleu 26/01/2011 09:16



J'ai vu aussi cette belle expo... j'ai beaucoup aimé...