Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 11:35

 

 

" Je ne vois pas qu'il y ait jamais un homme traitant une femme d'égale à égal et c'est tout ce que j'aurais demandé, car je sais que je le vaux"

Berthe Morisot 1890

 

Outre le combat commun que Berthe mena avec ses camarades pour faire reconnaître cette peinture nouvelle au tournant du siècle, elle dut aussi surmonter le "handicap" d'être une femme et c'est près de 10 ans après la 1° exposition impressionniste qu'elle écrit :

 

" Je commence à entrer dans l'intimité de mes confrères les impressionnistes"

  (1884)


L'été"L'été" 1876

 

Degas précisant :


" Il lui aura fallu une vingtaine d'années pour être considérée comme étant du bâtiment"

  01 La Leçon de couture"La leçon de couture" 1884

 

  Ces  impressionnistes, "révolutionnaires malgré eux", ..... en lutte contre la peinture d'atelier officielle peignaient le plus souvent des motifs du quotidien, en plein air, d'une peinture « rapide » qui mettait évidence, les jeux de lumière, le mouvement et les … impressions... 

 Avec Camille Pissarro, Berthe Morisot sera la seule artiste qui aura participé à toutes les expositions impressionnistes (sauf celle de 1879, année de la naissance de sa fille).


Malgré l'adversité de ses contemporains, elle poursuivra cette voie novatrice en apportant au sein du groupe impressionniste une touche personnelle, vigoureuse et poétique à la fois. 

 

Elle réalise de nombreux paysages, mais les portraits féminins sont très largement dominants : "effet de miroir" sur les femmes de son époque, elle puise dans son environnement immédiat des scènes la vie quotidienne et des sujets liés à sa vie personnelle. ( comme sa contemporaine et amie américaine, Mary Cassat)  

 

Ses tableaux paraissent pris sur le vif et spontanés, mais en réalité elle fait souvent toute une série de dessins et études préparatoires.

cueillette (1)

 

 

 

 

cueillette (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

Etude pour "Le cerisier" - sanguine

1891

 

 

 

Etude pour "Le cerisier" - aquarelle

1891

cueillette (3)"Le cerisier" - Huile sur toile

154 x 84 cm - Musée Marmottan

1891

 

Perfectionniste, jamais satisfaite de son travail, elle travaille parfois pendant plusieurs mois à un même tableau.


" Les formes sont toujours vagues dans les tableaux de Mme Berthe Morizot, mais une vie étrange les anime. L'artiste a trouvé le moyen de fixer les chatoiements, les lueurs produites sur les choses et l'air qui les enveloppe .. le rose, le vert pâle, la lumière vaguement dorée, chantent avec une harmonie inexprimable. Nul ne représente l'impressionnisme avec un talent plus raffiné, avec plus d'autorité que Madame Morisot ". Gustave Geoffroy "L'exposition des artistes indépendants" -

La Justice 19 avril 1881 -


« Parlez-moi de Mlle Morisot ! Cette jeune personne ne s'amuse pas à reproduire une foule de détails oiseux. Lorsqu'elle a une main à peindre, elle donne autant de coups de brosse qu'il y a de doigts, et l'affaire est faite. Les niais qui cherchent la petite bête dans une main n'entendent rien à l'art  impressif, et le grand Manet les chasserait de sa république » 

Le critique Louis Leroy


De même, ses peintures, si sensibles, douces et d'une apparente légèreté, ne semblent pas être en accord avec sa personnalité que certains qualifient de froide et hautaine, elle ne se livre jamais en société, seule sa peinture reflète son être intérieur.

 

 

 

"Mes souvenirs sont en moi, impérissables, et à ma mort n'intéresserront plus personne.J'ai toujours eu beaucoup de peine à me détacher des lieux, des personnes et même des bêtes, et le plus joli, c'est qu'on me croit l'insensibilité même ".

(1893)

 

 

Les oeuvres de Berthe Morisot sont présentes dans le monde entier: de la National Gallery of Art (Washington) au Musée d'Orsay; de Marmottan ( Paris) au Toledo Museum of Art et au Minneapolis Institute of Art et à la National Gallery de Londres ...

 

En savoir plus : 

 - Dominique Bona, "Berthe Morisot, le secret de la femme en noir", Editions Grasset et Fasquelle, 2000.

- Berthe Morisot - "Regards pluriels" - Mazzotta


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clovis Simard 01/08/2012 19:13


Blog(fermaton.over-blog.com),No-7. -CASINOS-PSYCHOHISTOIRE.  Du hasard ?

christine 26/01/2011 09:24



ça c'est de l'info... merci pour ce complément ... et bon , ben on arrive !!!!



sittelle 24/01/2011 18:56



Sa maison est juste en face de chez moi à Mézy... la belle-soeur de Degas; tous ses amis venaient la voir. Je l'aime beaucoup. Si tu veux voir le pays et sa maison ... amitiés, bonne soirée
Christine !


http://www.lejardindutemps.com/article-a-gargenville-on-travaille-pour-vous-val-de-seine-38738992.html



myriam 24/01/2011 17:08



retrospective tres interressante je suis frappée par toutes ces robes blanches dans de nombreux tableaux y a-t-il une signification particuliere?



L'Ocre Bleu 26/01/2011 09:20



Regarde le com de Sittelle... peut-être un début de réponse?!...