Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 09:06

 

  Symbolisme,

Néoprimitivisme,

Rayonnisme,

Suprématisme,

Constructivisme,

Futurisme ...

ouf !

 

  Autant de mouvements artistiques  russes distincts quoique parfois associés, qui vont émerger au tournant du XIX° et XX° siècle ...

 

Si vous en avez le temps et la curiosité je vous propose d'aller voir un peu "ce qu'ils sont" chacun ... pour occuper votre week end !

 

 

a'- Malevitch - carre blanc sur fond blanc - 1918 -copie-1 Malévitch " Croix noire" (1915)

 

 

Parallèlement et le plus souvent en réaction contre le mouvement réaliste que je vous ai présenté dernièrement, ces artistes tels Kasimir Malévitch, Vladimir Tatline, Vassily Kandinsky, Alexander Archipenko et bien d'autres vont emprunter avec la peinture des " chemins différents" qui vont "irradier" ensuite dans toute l'Europe de l'Est, l'Allemagne... puis le reste de l'Europe, notamment lorsque nombre de ces artistes quitteront l'URSS pour cause de "désaccord" avec le réalisme socialiste promu alors par l'état.

Cette "avant garde" connaîtra son apogée entre la révolution russe de 1917 et 1932.


 

tatlin relief picturalTatlin " Relief pictural" (1914)

 

Cette "avant garde" connaîtra son apogée entre la révolution russe de 1917 et 1932.


 

Archipenko Archipenko " Danseuse bleue" ( 1913)

 

Le suprématisme et le constructivisme sont liés par leurs philosophies ainsi que par leurs artistes.

Le suprématisme est un mouvement artistique créé par Kasimir Malevitch vers 1913,dont il écrira la théorie en  1920 avec le traité :

« Le suprématisme, ou le monde de la non-représentation ».

Bien que le mouvement se soit élargit, il reste essentiellement lié au nom de son créateur.

 

Le constructivisme a, de son côté, commencé dans les années 1917-1918, fondé à Moscou par Tatlin et Rodtchenko, qui souhaitent orienter l'art vers une production d'objets utilitaires et « construits ».


rodchenko-cercles-KarginovRodchenko " Cercles"

 

Vers 1917-18, Malévitch, auteur du Manifeste suprématiste (1915), nommé professeur aux ateliers supérieurs d'éducation artistique et technique de Moscou (Vkhoutemas) retrouve Kandinsky, Tatlin, Pevsner et Gabo.

Ce qui sépare chacun devient très vite évident et provoque alors la scission de l'école en deux groupes : les frères Pevsner et Gabo se rallient au point de vue " non objectif " de Malévitch, tandis que " de l'autre côté" se groupent autour de Tatlin ceux qui se nomment " productivistes " et qui condamnent l'autonomie de l'art au profit d'une production d'objets directement utilitaires.

 

Kandinsky, bien que " sympathisant ", reste résolument "individualiste".


" Le conflit idéologique, raconte Naum Gabo, entre le groupe de Tatlin et notre groupe ne servit qu'à élargir la coupure qui nous séparait et nous obligea à faire une déclaration publique. "

 

Cette déclaration fut le Manifeste réaliste, daté du 5 août 1920 et signé par Gabo et Pevsner qui contient l'essentiel des principes du Constructivisme.

 

La ligne ne doit être qu'indication des forces et des rythmes de l'objet ; le volume est rejeté comme " expression spatiale " : la profondeur et la transparence lui sont substituées.

" Nous annonçons, écrivent-ils, que les éléments de l'art ont leur base dans la rythmique dynamique. "


Placardé sur tous les murs de la capitale, ce texte eut de grandes répercussions sur toute la vie artistique de Moscou.


 

kandinsky.comp-8Kandinsky " Composition n°8" (1923)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Daniel 12/12/2011 08:24


J'aime cette façon de ne concevoir la peinture que dans sa réalité même. Pas d'artifices, ni pas d'anecdotes inutiles. Merci de ces articles et Bonne journée à tout ce blog. Je repasserai sans
doute.