Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 18:09

 

...

"La lutte de Jacob avec l'Ange",récit de la Bible, est au niveau pictural symbolique de la lutte de l'artiste avec lui-même face aux doutes engendrés par la création.

Pour illustrer ce thème,celui de Rembrandt.


Daté de 1689, Cet Ange de Rembrandt traduit
le plus exactement sa pensée spirituelle et l’intuition qu’il a du "tout autre".



"La Lutte de Jacob avec l’Ange"  (1659)

 


Ce tableau n'est pas un autoportrait au sens strict, mais exprime cependant l’état de conscience de l’ar­tiste, brisé par cette « lutte avec l’Ange » qu’est toujours la vie du grand créateur.

Lutte contre ses doutes et ses difficultés à créer, lutte provoquée par la déception due au peu de cas que les amateurs font de son génie, après lui avoir fait un succès éclatant quand son talent était plus brillant, plus superficiel.


Le combat de Jacob et de l’Ange, dans ce tableau n’en est pas un ; on n’y voit pas deux adversaires d’égale force (comme dans la composition de Delacroix à Saint-Sulpice) entre lesquels la victoire peut être indécise.

Le Jacob de Rembrandt est vaincu dès le moment où l’Ange a posé les mains sur lui. Ces mains ne faisant aucun effort, l’une sur sa nuque, l’autre à la taille, tandis qu’un genou le serre à la ceinture.

Le visage de l’homme trahit un épuisement, un découragement du fait de cette lutte inégale.

L’Ange obtient la victoire par la seule puissance de son regard.

Cet échange de regards par lequel les yeux de l’Ange font baisser les pau­pières au combattant vaincu traduit un immense amour, une paix totale, une compassion infinie pour la pauvre créature, qui se croit si vigoureuse et qui s’efforce en vain.


L’Ange pourrait être pour Rembrandt, non pas un visiteur étranger contraignant un berger à une lutte sans merci qui durera du crépuscule à l’aube selon le récit biblique, mais une autre présence de son propre moi, une extériorisation de cet énigmatique et merveilleux inconnu qui habite au plus profond de l’artiste, son génie, au sens le plus fort du mot, son démon personnel, qui est tout à la fois lui-même et le trans­cende.


C'est une oeuvre de vieillesse où les plus hautes et les plus doulou­reuses expériences de la vie de l’artiste sont concentrées en leur plus intense expression (Rembrandt mourra dix ans plus tard)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Va l'r :0026: 03/03/2009 21:24

Pour info, j'ai imprimé cette image, acheté deux toiles et un magazine sur la danse... Avec mes inachevés en plus, je ne devrais pas m'ennuyer. Pour l'instant, je rattrape mon travail scolaire en retard et je cogite! Bises.

christine 24/02/2009 18:45

... et que l'acceptation de notre impuissance nous conduit à la sérénité...

élisabeth 24/02/2009 08:41

Jacob est peut-être vaincu, mais en regardant son visage de prés, il semble apaisé, confiant, il se repose sur la poitrine de l'Ange; il va enfin pouvoir s'endormir, s'en remettant à son Karma....ayant enfin compris que nous sommes fragiles et impuissants comme des enfants devant notre destin .....

augusta 23/02/2009 22:49

merci pour ces explications qui aident à mieux regarder, comprendre ce tableau et l'admirer.....@ bientôtps: mes essais à l'huile sont en suspens faute de disponibilité en ce moment.....