Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Recommander

Archives

Vendredi 30 janvier 2009 5 30 /01 /Jan /2009 06:08
Je vous ai demandé de chercher des documents,
des photos pour la suite de notre période baroque.

Pour vous aider...
une petite liste d'instruments baroques :



 
Le luth
Connu dès le VIIe siècle dans les pays arabes, présent en Espagne à partir du XIIIe siècle, le luth jouit d'une grande faveur en Italie, puis dans l'Europe entière tout au long de la Renaissance et presque jusqu'à la fin du Baroque.

La mandorle
Le luth avait une sonorité incomparable mais était difficile à accorder. Aussi les amateurs lui préféraient souvent des instruments plus faciles, telle la mandorle...

Le théorbe, le luth théorbé et le colachon
Le théorbe aurait pour inventeur un célèbre joueur de luth, attaché au service des Médicis, Antonio Bardi, dit Il Bardella.

La mandoline
Instrument à cordes pincées, plus proche sans doute de la mandorle que du luth. Elle apparut à la fin de la Renaissance mais ce n'est qu'au XVIIIe siècle, que son usage se généralisa en Italie d'abord, puis en France.

La guitare et le cistre
La guitare connut une véritable vogue au XVIIe et, surtout, au XVIIIe siècle. Ses origines sont mal connues,elle n'apparaît de façon certaine dans la musique occidentale qu'au XIIIe siècle.

La harpe
Présente depuis la plus haute Antiquité, elle a connu des fortunes diverses à l'époque baroque.

La lyre
Suivant le récit mythologique, elle serait due à l'invention d'Hermès...

Les violes

Le violon
L' un des aspects majeurs de l'évolution des goûts au XVIIIe siècle est l'accès progressif du violon à la musique savante. Issu des vièles médiévales, le violon est un instrument complexe...

Les instruments à clavier
Ils ont connu un succès croissant tout au long de l'Age baroque.

L'orgue
Connu depuis la plus haute Antiquité, l'orgue n'a jamais souffert de défaveur. son nom ne signifie-t-il pas l'instrument?

Le clavecin
La vogue du clavecin ne fera que s'amplifier tout au long de la période baroque. L'instrument est d'une remarquable élégance de forme, semblable à une grande aile d'oiseau très effilée.

L'épinette
Instrument à cordes pincées et à clavier comme le clavecin, l'épinette s'en distingue cependant par sa forme et par la disposition des cordes et des chevalets.

Le clavicorde, le tympanon et la vielle à roue
Le clavicorde, que l'on peut considérer comme l'ancêtre du piano, avait déjà bénéficié de notables améliorations depuis le XVIe siècle. La touche était prolongée par un tige de bois munie d'une fiche métallique...

Les instruments à vent
La Renaissance avait connu un exceptionnel essor d'instruments à vent, favorisé par le début d'une évolution dramatique de la musique instrumentale. Le besoin croissant de produire des sons de plus en plus graves se solda par l'apparition d'instruments de grandes dimensions, difficilement maniables du point de vue de la technique du jeu.

Bombarde, flûte et basson
Le développement unique des aérophones en bois fut favorisé par les tentatives de différenciation des timbres des instruments et surtout, par l'invention des clefs qui permirent de vaincre la difficulté née de la nécessité de boucher les trous les plus éloignés.

Du cornet à bouquin aux cuivres
Issu du Moyen Age, le cornet à bouquin, blanc et droit ou légèrement recourbé en faucille et recouvert de cuir noir, fut employé tout au long de la Renaissance et de la période baroque, puisqu'il figure encore dans l'orchestre de Gluck.

La trompette
Taillé à l'origine dans une corne animale, cet instrument a existé chez presque tous les peuples depuis la plus haute Antiquité.
 
La cornemuse et la musette
Instrument de musique pastoral, caractérisé par son réservoir d'air fait d'une peau dans laquelle sont fixés plusieurs tuyaux sonores résonnant à l'aide d'anches ;la cornemuse se distingue de la musette par sa taille plus grande et par son principe d'admission de l'air.

Les instruments à percussion
Du tambourin à la timbale
....

Y en aura t'il assez ?
Par Ocre Bleu - Publié dans : Histoire de l'art et Artistes - Communauté : blog culture
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

L'Ocre Bleu ...

 

 

 

Je crois avoir reçu toutes vos réalisations pour le concours de l'été !!!

Dans la semaine vous pourrez les découvrir et voter.

Il y a des retardataires ?

... vite alors !!!

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés