Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 07:18


Vous m'avez posé des questions sur l'importance et la place des nuages et de la brume...
J'espère avec ce texte répondre à vos questions.


"Les nuages naissent des entrailles de la montagne.
C'est d'ailleurs pourquoi on appelle les rochers, racines des nuages.En effet, autour des rochers se mêlent eau et souffle qui donnent naissance aux nuages.


L'état premier des nuages est le lan ( vapeur qui monte); si le lan ne se dissipe pas, il forme le yan (brume).Le yan, en s'accumulant devient yun (nuage). Les nuages flottent dans les hauteurs sans lieu fixe.
Par leurs aspects changeants, ils manifestent l'atmosphère particulière de chaque saison.Les nuages de printemps sont dispos, nonchalants et bien à l'aise. Les nuages de l'automne sont purs et clairs, poussés par le vent. Les nuages d'hiver sont désolés et sombres, lourds de mystère.
En peinture, il y a lieu de faire la distinction entre nuages et brumes. Pour les  nuages,on peut distinguer nuages stationnaires, nuages crépusculaires, etc.Pour les brumes, il y a différence entre brumes légères, brumes du matin, brumes du soir,etc....


Wang Wei disait qu'il ne faut pas dessiner des nuages de façon figée comme s'il s'agissait d'amadouviers.Or, c'est bien le défaut de chez de nombreux peintres d'aujourd'hui.
Ceux ci commettent aussi l'erreur de camoufler les structures défaillantes de leur paysage par des nuages semés à tout bout de champ.
La fonction des nuages ne saurait se réduire à cet usage indigne. Les vrais nuages sont là pour rendre le paysage plus profond, plus lointain; c'est eux qui entraînent montagne et eau dans leur devenir, confèrent au paysage son aura.

Pour réussir les nuages, le secret réside dans le pinceau-encre.
Il faut manier le pinceau de façon extrêmement légère et rapide.Il faut que les effets de l'encre soient variés, tantôt secs, tantôt mouillés. L'encre est "mouillante" pour suggérer le "pied" des nuages, lequel s'efface peu à peu sans laisser de traces.L'encre est frottante pour montrer la "tête" des nuages qui semble à la fois avaler et cracher.
Que les traits tracés soient capables d'épouser toutes les formes de nuages, de ceux qui s'arrêtent au-dessus d'une vallée comme pour l'aspirer, de ceux qui voguent vers le pic lointain comme pour l'embrasser."

T'ang Tai ( dynastie Ts'ing)

Partager cet article

Repost 0

commentaires