Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Un blog pour les passionnés de dessin, de peinture, et d' arts plastiques.
Pour ceux qui veulent apprendre : de la découverte, en passant par l'apprentissage puis la  pratique ...
Pour ceux qui veulent créer.
Plus des infos sur les expos, l'histoire de l'art ....

Conseil du jour

 

Vous pourrez retrouver désormais le blog de L'Ocre Bleu à cette nouvelle adresse :

http://l-ocre-bleu.fr/

 

Archives

6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 06:15

Après la grafja (gravure), si l'icône comporte de la dorure à base de feuilles d'or, celle-ci a lieu avant la peinture proprement dite, 

 

La dorure des endroits prévus (nimbes) doit être faite avant l’utilisation de la couleur, car il est difficile de poser l’or en feuilles en suivant très exactement les limites des sur­faces déjà peintes, et d’enlever les bavures d’or sans l’endommager. Par contre, lors de la dorure préli­minaire des nimbes,l’or qui dépasse la ligne tracée à l’aide du compas n’attache pas sur l’en­duit et peut être effacé facilement. Pour obtenir une surface dorée unie, les feuilles d’or doivent se chevaucher légèrement.
On peut procéder à la dorure des nimbes ou du fond de l’icône tout entier.

L’ouverture de l’icône”, la peinture” d’icônes com­mence avec la mise en couleurs de l’arrière-plan, selon la technique traditionnelle de la tempera.
 

 

Même s’il existe dans le commerce des couleurs de tempera à l’œuf en tubes, une bonne part de l’authenticité et du charme de la peinture d’icônes, se référant à la tradition des peintres moines, repose dans la préparation des couleurs.
 

La peinture a tempera est une technique que l’on connaît depuis l’Antiquité ; le liant utilisé est une émulsion au jaune d’œuf ou à l’œuf entier, à laquelle on ajoutait, suivant les époques et les régions, du miel, du suc laiteux de plantes et d’autres subs­tances. Depuis le Moyen Age, on utilise comme liant de la peinture à tempera, un mélange de jaune d’œuf et d’eau, technique utilisée déjà en Egypte, dans les portraits de momies tardifs. 

 

Dans la peinture d’icônes, l’utilisation de l’œuf comme liant des couleurs a aussi des raisons religieuses, car l’œuf était consi­déré comme un symbole de la vie naissante. Les émulsions au jaune d’œuf sont très élasti­ques et les couleurs, après séchage, ne sont plus solubles à l’eau. Les peintures à tempéra se comportent comme des aquarelles lorsqu’on les pose sur le support, mais sèchent comme des peintures à l’huile (oxygénation du support) .

Partager cet article

Repost 0
Published by Ocre Bleu - dans Icônes
commenter cet article

commentaires

mimi 06/12/2007 19:00

est-ce qu'il est possible de se servir de la peinture à tempéra pour peindre autres choses que des icônes

Ocre Bleu 07/12/2007 09:02

Bien sûr,elle s'applique sur bois, sur papier, sur toile ou sur plâtre sec et soigneusement poncé. Elle s'utilise en glacis et non en pâte, parce qu'elle a tendance à s'effriter en épaisseur et se dilue très facilement à l'eau.Une peinture facile à faire, peu chère et qui a fait ses preuves!